Menu

À ceux qui ont perdu un proche trop tôt

On va se le dire, la mort, ce n’est jamais facile. Que ce soit ta grand-mère, ta tante, ton voisin ou ton parent, c’est toujours triste de voir quelqu’un s’éteindre. Mais quand quelqu’un part trop tôt, c’est un autre type de deuil.

J’ai perdu ma mère alors qu’elle avait 57 ans. On s’entend que normalement, selon l’espérance de vie, il était censé lui rester une bonne vingtaine d’années. La vie en a décidé autrement. Je pense souvent à tous les gens comme moi qui doivent vivre le deuil d’une personne partie trop vite. Ce qui me revient encore en tête quotidiennement, c’est que ce n’est pas juste. Ce n’est pas juste que quelqu’un meurt aussi jeune.

C’est tellement difficile de relativiser la mort d’une personne de 30, 40, 50 ou même 60 ans. Parce que ce n’est pas supposé arriver. Que ce soit une maladie, un accident, un suicide, ce n’est pas dans l’ordre des choses. C’est normal de trouver ça injuste, enrageant et difficile.

Il y en a qui n’auront pas eu le temps d’avoir des enfants.

Il y en a qui n’auront pas le temps de voir grandir leurs enfants.

Il y en a qui n’auront pas le temps de connaître leurs petits-enfants.

Il y en a qui, à l’aube de leur retraite, ne pourront pas en profiter. Auront toute leur vie travaillé pour vivre doucement leurs dernières décennies.

Il y en a qui avaient des projets de voyages, de rénovations, de remise en forme. Projets qui ne verront jamais le jour.

Ce n’est pas juste triste pour ceux qui meurent. C’est triste pour ceux qui restent aussi. Ceux qui sont privés de leur conjoint, de leur ami, de leur mère, de leur père, de leur frère, de leur enfant. Ceux qui restent et qui doivent apprendre à vivre avec le trou béant d’une personne partie trop tôt. Ceux qui restent et qui vivent chaque grande étape de leur vie en se disant que la personne décédée était censée être là pour vivre ça avec eux.

Source

 

6 thoughts on “À ceux qui ont perdu un proche trop tôt

  1. Bravo
    Simplement dit et tellement véridique. Pas grand chose a rajouter, a part vivre son deuil chacun a sa façon. Merci

  2. Moi j’ai perdu mon conjoint dans un accident de voiture le 30 avril derniers, il y avait seulement 36 ans ma vie n’est plus la même depuis sont départ si tragique

  3. Moi j’ai perdu mes 2 parents il y a 2 ans ! Ils avaient 53 ans tous les 2 . Mars 2017 ma mere est décédé soudainement d’un cancer des poumons et juin 2017 mon pere a demandé l’aide a mourire , il etais vraiment malade puis il a fait de 3 à 4 anévrisme dans la meme semaine . Donc ton texte me touche énormément .

  4. J’ai perdu ma sœur maman de 4enfants dont la dernière avait à peine 3ans, depuis je me sens vide, amputée d’une partie de moi, mais aussi pleine de haine pour ce médecin qui ,par négligence a causé sa mort ainsi que celle du bébé qu’elle était sur le point de mettre au monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de