Menu

Ces peines d’amitié

Tu vois, si je t’ai souvent parlé de déceptions amoureuses, de cœur brisé et d’espoirs perdus, je t’ai bien moins souvent parlé d’amitiés brisées, de confiance perdue et de peines d’amitié.

Tu vois, le moment est peut-être venu pour que, toi et moi, on en parle. Malheureusement, il advient que ce sera probablement la dernière fois que l’on arrivera à discuter, étant donné que la confiance que j’avais en toi m’a quittée, que l’estime que j’avais pour toi m’a désertée.

J’avais placé beaucoup d’amour, beaucoup d’espoir, beaucoup d’attentes en toi. Trop, peut-être, trop peu, trop bien. Je croyais sincèrement en ton bon fond, en ton amitié sans frontières, en tes promesses.

Ce que je ne savais pas, c’est que par amitié, je suis prête à beaucoup, beaucoup de choses. Mais lorsque d’autres sont blessé.es, je n’y arrive plus. Lorsque tu caches la vérité en tentant d’abaisser les autres, je n’y arrive plus. Lorsque les longs silences sans malaises sont remplacés par des conversations vides de sens, vides d’intérêts, je n’y arrive plus.

Être mon ami.e, ce n’est pas un privilège, ce n’est pas une position convoitée ou une rareté. Mais, être mon ami.e, c’est quelque chose qui doit s’assurer dans le respect. Et pas que le respect entre toi et moi; le respect des autres est également impliqué.

On me dit souvent que je suis « boguée », qu’avec moi, des way back, il faut pas en chercher, que je suis à cheval sur mes valeurs et qu’il ne faut pas tenter de m’en dissuader. C’est vrai. Certaines choses sont si importantes pour moi qu’on ne peut pas y manquer.

Des chances, je t’en ai données.

Des chances de me prouver que tu n’étais pas ce que je commençais à entrevoir de toi, tu en as eu à la pochetée.

Plus tu tentais de te distancier de cette image, plus tu t’en approchais dans les faits.

Être ami.e avec quelqu’un n’est pas un espèce de passe-droit afin de manquer à ce que l’autre prône. On devrait peut-être tout se pardonner, mais certaines choses selon moi n’ont pas à l’être.

Tu vas me manquer. Notre relation va me manquer.

J’aurais aimé t’aider à te retrouver, mais c’est impossible pour moi.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de