Menu

Comme un coup de pelle dans ‘face

Le genre de douleur que la vulnérabilité peut te faire? C’est comparable à un coup de pelle dans ‘face. Rassure-toi, ce n’est pas toujours aussi violent… mais 9 fois sur 10, ça l’est.

Il y a de cela quelques mois, quelqu’un que j’admire beaucoup m’a dit que je devais devenir « invincible ». Une partie de moi a roulé des yeux sur ce conseil, et l’autre s’est dit que ce serait sans doute sage et agréable d’être en mesure d’affronter la vie avec une force inexpugnable. Dilemme existentiel entre le déni et la proactivité. J’ai flanché naïvement pour le fait de tenter l’expérience, « devenir forte en sacrement ».

Il me semblait déjà évident qu’invincibilité ne rimait pas avec invulnérabilité, et que, bien au contraire, pour devenir imbattable au jeu de la vie, je devais apprendre à coexister harmonieusement avec ma part vulnérable.

Faire preuve de courage, sortir de sa zone de confort, la toune Survivor de Destiny’s Child, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, JUST DO IT… Vu comme ça, c’est ben cute, mais wait for it, gagner en force c’est pas mal moins instagrammable que tu le penses.

Ne pas essayer seul.e à la maison

C’était mon plan au début, m’isoler dans tout ça. Travailler sur ma capacité à encaisser des coups sans même en recevoir. Contre-productif, n’est-ce pas. On ne devient pas courageux.se sans danger, on n’apprend pas à nager dans le sable. C’est simple, t’sais. Travailler à faire passer son humanité avant sa réputation et communiquer adéquatement sous le coup de l’émotion, ça ne peux réalistement pas s’apprendre dans le confort de son divan.

Il faut que tes deux pieds soient dans l’arène. C’est là que ça se passe. Dans la vraie vie. Pas devant ton cell ou ton ordi, pas sur la brosse à 3am ou en textant les gens au lieu de les appeler. Travailler sur soi, c’est un choix qui demande de s’impliquer à 140% (oui, oui), et ce, en relation AVEC les autres. Je ne nie pas ici qu’il est important, voire primordial de faire preuve d’individualité et d’être bien avec soi-même, mais c’est aussi à expérimenter en société. Le concept implique des face-à-face avec beaucoup de carambolage, mais c’est fort intéressant pédagogiquement. Un environnement hostile et instable, quoi de mieux pour en apprendre davantage sur soi?

On a le droit à des points pour l’effort

Oser même quand tu ne contrôles pas l’issue de la situation, dire les vraies choses avec des mots, te planter solide et te relever, t’excuser, avoir peur, y aller pareil, te planter encore, brailler, douter, sécher tes larmes, essayer, apprendre, réessayer.

Et donc, si tu prends des risques, si tu te « pitches » dans le vide, si tu te plantes… bref, si toi aussi tu fais partie de ceux et celles qui sont essoufflé.es par la vie mais qui continuent de faire preuve de courage et de vulnérabilité, je t’applaudis. Je dirais même que je t’ovationne. Je suis debout devant mon ordi et je tape des mains en criant des « WOOOOHOOOOO! ».

Tu n’es pas seul.e à t’accrocher à la porte puisqu’il y a visiblement assez de place pour que tout le monde s’en sorte vivant (voir Jack dans Titanic). Je sais que ça fait mal des fois, mais ne lâche pas. Même dans l’échec, tu as le droit à des points pour l’effort.

La vraie invincibilité, c’est ta résilience.

Ta capacité à attraper la pelle à deux mains et à en faire un meilleur usage que de frapper les autres avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de