Menu

Compétition vs Accomplissement

Deux grands mots, deux significations totalement différentes selon moi.

Notre chemin se mélange souvent entre ces deux mots sans savoir vraiment où l’on se situe. C’est difficile de trouver notre créneau. Pression, challenge constant, désir de performer, tant de choses qui sont véhiculées autour de nous et dont il peut être complexe de se débarrasser.

Je reviens tout juste de voyage où j’ai dû faire face à certaines situations où je me suis questionnée par rapport à ces deux mots.

Est-ce que le but est toujours d’être le meilleur, d’être l’excellence, de dépasser constamment les autres ou c’est simplement d’être capable d’accomplir certaines choses qui nous tiennent à cœur, et ce, peu importe le temps que ça nous prend?

Tant de questions, tant de dilemmes, tant de réponses incertaines.

Au fil de mes randonnées et de mes moments de solitude, je crois que j’ai par contre trouvé MA réponse, la réponse qui me rendait souriante et confortable.

En effet, j’ai eu l’occasion de voyager avec quelqu’un dont l’objectif était toujours de faire les choses le plus rapidement possible, de prendre le moins de temps pour arriver en haut (ou au bout), de prendre les meilleures photos, de voir les plus belles choses.

Est-ce que cet objectif me convenait? Il est clair que non.

Est-ce que j’étais à l’aise et heureuse là-dedans? Pas une minute. Je « feelais » comme une marde.

Au début, on a tendance à se coller à l’autre, à la personne dominante, pour finalement se rendre compte qu’être son ombre ne nous représente pas tout à fait, que nous ne sommes pas à l’aise dans cette situation.

C’est valable dans mon histoire, mais dans tant d’autres aussi.

La vie est selon moi un peu comme une randonnée : de nombreux obstacles, des moments difficiles, des vues agréables, des défis surmontables (parfois difficilement), des moments de fierté — une vraie variété de « touskis ». Mais, il vaut mieux se rendre en haut à son rythme, en s’écoutant, en ayant du plaisir, en sentant qu’on se dépasse, qu’en se dépêchant et surtout en ne prenant pas le temps d’apprécier.

Parce que oui, même si certains moments sont ardus, s’ils nous donnent du fil à retordre, ils valent la peine d’être vécus. Ils n’arrivent pas pour rien et nous devons en ressortir gagnants et fiers.

C’est ça l’accomplissement selon moi.

Oui, vous me direz, il y a des gens qui sont faits pour être constamment en compétition. C’est bien correct comme cela si c’est ce qu’ils désirent vraiment et s’ils se sentent bien là-dedans. Mais pas besoin de se laisser influencer par ces personnes si cela ne nous convient pas.

Si nous on veut mettre l’accomplissement au centre de nos vies, se sentir un être humain complet et fier (parce que oui c’est important d’être fier de soi, c’est ce qui nous permet d’être toujours meilleur et de grandir), nous devons le faire.

Alors, n’hésitons pas à nous écouter et à nous faire plaisir à nous aux dépens des autres. Au final, l’expérience est tellement plus enrichissante.

Donc au final, ben mes randonnées, j’ai fini par les faire toute seule. Pis ben, j’ai pas mal vu plus d’affaires et vécu plus d’émotions agréables que si j’avais suivi la personne dons les objectifs ne me correspondaient pas.

— Leçon de voyage # 1 —

Car, oui d’autres leçons ressortent de ce voyage… À suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre