Menu

Mon alimentation en transition zéro déchet – partie 2 : l’épicerie

À moins d’avoir la chance d’aller au marché chaque semaine ou directement chez le producteur, il peut parfois être complexe d’acheter sans emballage au supermarché. Souvent, les distributeurs ou les épiceries ajoutent des emballages, parfois inutiles, pour protéger les aliments ou préparer des portions. Quelques petits efforts peuvent donc s’avérer nécessaires pour faire une épicerie la plus respectueuse possible de l’environnement. Voici donc les étapes que j’effectue chaque semaine afin de faire mes courses en mode « réduction des déchets » : 

Planifier

En préparant votre liste d’épicerie, il vous sera également possible de savoir quels types ou grosseurs de contenants vous aurez besoin. Vous serez donc en mesure de prévoir le nombre adéquat de sacs écolos, de sacs-filets pour les fruits et légumes, de contenants, un sac pour le pain, etc. Pour ma part, j’ai un sac en osier dédié à l’épicerie qui contient tout ce dont j’ai besoin d’une semaine à l’autre. Au fil de la semaine, j’y ajoute les contenants pour les aliments terminés ou dont j’aurai besoin, les sacs-filets qui ne sont plus en utilisation, les sacs à vrac, etc. Quand je suis prête à partir, j’enfile mon sac à dos, j’attrape mon sac en osier et je sais que j’aurai en main tout ce dont j’ai besoin pour minimiser les sacs en plastique et les emballages.

Prévoir les bons contenants

L’épicerie en soi

Les sacs écolos sont généralement la première acquisition que les gens font pour diminuer leur consommation de sacs en plastique. Je ne m’éterniserai pas trop sur le sujet, car j’ai déjà écrit un article complet  à ce propos pour le blogue que je vous invite à consulter. Le plus important est 1) de ne pas les oublier (laissez-les toujours dans la voiture ou près de la porte) et 2) d’en apporter un nombre suffisant en fonction des achats que vous prévoyez faire.

Les fruits et légumes

Les sacs-filets réutilisables pour les fruits et légumes gagnent en popularité, et avec raison! En plus d’être plus agréables et faciles à manipuler que les petits sacs en plastique de l’épicerie, ils sont également plus résistants et réutilisables à l’infini (ou presque). À raison de 3 ou 4 petits sacs utilisés par semaine, par foyer, c’est un total d’environ 156 à 208 qui seraient détournés des sites d’enfouissement chaque année! J’ajouterais également que certains aliments n’ont tout simplement pas besoin d’être mis dans un sac supplémentaire.

Les aliments en vrac 

Pour les aliments achetés en vrac, les possibilités de contenants sont nombreuses : sacs à vrac en tissu, pot de style « Masson », plats en plastique, bocaux et récipients en verre neufs ou réutilisés, etc. Lors de votre visite, il suffit de peser le contenant à l’arrivée et de le remplir des produits désirés. Pour éviter les surprises avant votre première tournée, informez-vous des contenants qui sont autorisés chez votre commerçant.

Les produits de boulangerie

Il existe maintenant sur le marché des sacs spécifiquement conçus pour les produits de boulangerie tels que les sacs à pain, miche, baguette, etc. Toutefois, n’ayez pas peur, il n’y a pas de règles définies concernant l’utilisation de vos contenants réutilisables. Par exemple, lorsque je vais chercher des croissants chez le boulanger, j’utilise mes sacs-filets pour les fruits et légumes. Une taie d’oreiller propre peut également faire l’affaire pour rapporter vos achats de chez le boulanger!

Les charcuteries/fromages/viandes/poissons

Pour ce type de produits, lorsqu’il est question de l’utilisation de vos propres contenants, les commerçants de proximité sont souvent plus enclins à vous accommoder. Les grandes chaînes d’épicerie présentent parfois des réticences quant au remplissage de contenants de l’extérieur, pour des questions d’hygiène. Les chaînes Metro et IGA ont récemment lancé des projets pilotes dans certaines épiceries, afin de voir si ce mode de fonctionnement pourrait leur convenir. On espère que l’expérience aura été concluante et s’étendra à toutes leurs succursales…

Acheter des aliments moins/mieux emballés

Une fois sur place, soyez toujours alerte aux possibilités qui s’offrent à vous. Il est parfois possible de trouver un équivalent en vrac aux aliments déjà emballés/portionnés, vous permettant de prendre seulement la quantité nécessaire et avec vos propres contenants. Lorsqu’une alternative « nue » n’est pas disponible et que vous devez choisir entre deux produits emballés, tournez-vous vers celui le moins emballé ou le « mieux » emballé. En effet, ce ne sont pas tous les matériaux qui sont recyclés de la même façon. Le papier et le carton sont recyclés à 79 % et sont les plus prisés des acheteurs de matières recyclées. Pour ce qui est du plastique, il est recyclé à 18 % et n’est pas le plus populaire auprès des acheteurs. Même scénario pour le verre, qui est recyclé à seulement 14 %, mais qui est un matériau inerte que vous pourrez ensuite réutiliser pour l’achat en vrac, pour portionner des aliments à la maison, pour la conservation, etc. Le polystyrène et la pellicule plastique sont acceptés dans certains bacs bleus, renseignez-vous ici afin de savoir si votre municipalité les accepte.

Mes sources : https://ici.exploratv.ca/blogue/a-quel-point-ce-quon-jette-au-bac-est-il-recycle/ et https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/bilan-gmr-2015.pdf

J’aimerais conclure en vous disant qu’il ne faut pas trop se culpabiliser si l’on n’arrive pas à tout acheter sans emballage. Il n’est pas non plus question de se laisser mourir de faim parce qu’il n’y a pas d’alternatives « nues » aux produits que l’on consomme. Prendre conscience de la problématique du suremballage et faire des efforts pour prendre de meilleures décisions est un grand pas dans la bonne direction. Chaque petit effort et chaque geste font une différence et alimentent la vague du changement. Si les épiciers réalisent que de plus en plus de gens cherchent à acheter sans emballage, il y a de bonnes chances que des changements s’amorcent, petit à petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de