Menu

Se sentir bien dans son nouveau chez soi

Le 1er juillet est passé, le gros boost des déménagements aussi. On déménage pour plusieurs raisons : quitter le nid familial, se rapprocher du travail, faire grandir un amour, repartir à zéro après la fin d’un amour, devenir propriétaire, fuir un voisinage désagréable, agrandir la famille… Des fois, c’est positif, d’autres fois moins. Cela dit, même si le déménagement est volontaire et positif, on peut avoir de la difficulté à s’habituer à son nouvel environnement.

Puisque ce fut mon cas dans les dernières semaines, j’ai eu besoin d’établir de nouveaux points de repère dans mon quotidien, autant à la maison qu’aux alentours. Je te partage donc quelques trucs qui m’ont été utiles ou qui me semblent pertinents à mettre en place si tu fais face à ce mini mal du pays, version locale!

Réconfort habituel

Qu’est-ce qui t’apporte du réconfort à tout coup? Qu’est-ce qui te fait du bien? Qu’est-ce que tu aimes faire, manger, lire, visionner, etc.? Réponds à ces questions et orchestre tes réponses dans ton quotidien afin de tranquillement (ou rapidement, qui sait?) te permettre d’associer ton nouveau logis à un endroit où tu te sens bien, bien chez toi.

En ce qui me concerne, si je réponds à ces questions, je dirais : Harry Potter, Friends, lire au soleil, faire du vélo, danser, boire du thé, voir mes amis et ma famille, déjeuner, à toute heure du jour ou de la nuit! Je me suis donc assurée d’avoir mes DVD de Friends à portée de main, j’ai bourré mon garde-manger de garnitures pour mes rôties, de gruau et de céréales, j’ai pris mon vélo pour aller travailler, j’ai continué mes cours de danse, deux fois plutôt qu’une par semaine, je me suis fait tout plein de tasses de thé (oui, malgré la canicule!)… Bref, tu comprends l’idée. Je crois sincèrement que c’est une des meilleures façons de s’habituer en douceur à son nouvel environnement.

Ton vieux stock en renfort

Lors d’un déménagement, il n’est pas rare qu’on en profite pour relooker un peu son intérieur avec de nouveaux meubles et une nouvelle déco! Cependant, la vieille commode que tu traînes depuis ton adolescence, tes photos de voyage « sac à dos » avec ta meilleure amie durant l’été entre le cégep et l’université, ta courtepointe qui te vient de ta grand-mère, ton grille-pain qui date de Mathusalem, mais qui fonctionne à merveille, sont toutes des choses qui peuvent servir d’ancrage dans ton nouveau logis. Ce sont des objets qui font partie de ta vie, peut-être que ce sont des souvenirs ou de simples objets pratico-pratiques, mais les conserver et leur trouver un endroit ou une utilité peut aider à faire la transition entre l’ancien et le nouveau chez-toi. Ta vieille commode a toujours été au pied de ton lit, remets-la au même endroit! Ta courtepointe a toujours traîné dans le salon pour tes marathons télé, laisse-la traîner sur le divan, même si la déco ne concorde plus!

Tes boîtes

Voici un truc d’une simplicité sans nom : vide tes boîtes, place les choses où elles vont et jette les boîtes vides à la récup’! Rien de plus impersonnel que de vivre entouré.e de boîtes de carton à chercher une simple passoire pour préparer ton souper! Grouille-toi, vide tes boîtes!

Tu peux en profiter pour inviter quelques personnes à venir t’aider : recevoir de la visite est aussi une bonne façon d’aider à se sentir chez soi. Elles auront d’ailleurs peut-être quelques suggestions à te faire pour améliorer ton intégration!

Le voisinage à apprivoiser

Au-delà des 4 murs de ton logis, il y a un voisinage, un quartier, une ville aux alentours! Apprivoiser ceux-ci te permettra de t’intégrer à la vie de quartier. Essaie les restaurants, pubs, cafés, brûleries, boulangeries, parcs, places publiques, pistes cyclables, etc. Tu découvriras peut-être de vrais petits bijoux et des endroits charmants comme tout. La majorité des villes offre une programmation d’activités extérieures et/ou intérieures auxquelles tu peux assister. Va faire un tour!

Mon truc par excellence

Lors de mon emménagement, il y a quelques semaines, ma chambre à coucher était la pièce qu’il m’importait le plus d’installer rapidement pour y être confortable dès le début. J’ai peint les murs des mêmes couleurs qu’à mon ancien appartement, remis les choses aux mêmes endroits dans mes commodes et installé ma petite télé dans le coin pour regarder des épisodes de Friends tranquille (avec un thé ou un bol de gruau!!!).

Quelle est la pièce qui t’importe le plus? Où te sens-tu le plus à l’aise dans ta maison?

Si tu adores cuisiner, adapte ta nouvelle cuisine à tes besoins et tes habitudes de cuisinier de sorte que tu aimeras t’y retrouver et pratiquer ce passe-temps gourmand.

Si tu adores prendre des bains de soleil, fais-toi une belle terrasse invitante qui te donnera envie d’en profiter.

Ainsi, une pièce après l’autre, tu les apprivoiseras et te sentiras de plus en plus chez toi!

En rafale

Les odeurs seraient parmi les sensations les plus évocatrices de souvenirs. Peut-être que quelques bougies parfumées ou un diffuseur d’huiles essentielles permettraient une bonne association entre ton nouvel environnement et quelques heureux souvenirs.

Les plantes auraient un effet apaisant! Personnellement, je suis 100% d’accord, mais je sais que garder des plantes en vie n’est pas donné à tout le monde! Essaie, tu verras bien!

La luminosité peut avoir un effet important sur le moral. Afin de limiter les effets négatifs d’une luminosité mal adaptée à tes besoins, ajuste les éclairages pour chaque espace/pièce. Par exemple, mets des rideaux opaques dans ta chambre à coucher pour bien dormir, des voilages dans la cuisine et le salon afin de laisser entrer la lumière, des miroirs près des fenêtres pour refléter la lumière naturelle en cas de besoin, etc.

C’est important d’être bien chez soi. Si tu as eu un crush sur cet endroit en le visitant, fais en sorte que ce crush perdure maintenant que tu y habites!

Par Isabelle Daigle

Source : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de