Menu

Vivre sans maquillage

Au début, je ne savais pas trop quel angle prendre pour cet article. Mettre l’accent sur le fait que le maquillage ne devrait jamais être une « nécessité »? Ou mettre de l’avant le fait de bien vivre et de se sentir beau ou belle sans maquillage? Ce qui est certain, c’est que bien que je ne mette plus du tout de maquillage, je ne juge pas les personnes qui se maquillent sur une base quotidienne.

Ce que je trouve triste, c’est de se sentir nue ou inconfortable sans maquillage. Quand ça devient tellement une habitude que c’est comme une nécessité, une partie intégrante, une prison. C’est beau, du maquillage, des cils longs, un crayon qui fait ressortir les yeux, un rouge qui met tes lèvres en valeur, mais on ne doit pas en être esclave.

Je me dis que, de façon générale, plus on est capable de se sentir bien au naturel, mieux c’est. Dans des vêtements plus amples, avec des cheveux séchés à l’air libre, avec quelques boutons, sans soutien-gorge, etc. C’est comme ça qu’on est plus libre et qu’on s’accepte mieux.

Je ne pourrais pas te dire la date exacte, mais ça fait près de trois ans que je n’ai pas mis de maquillage, à aucune exception sauf pour un concept de photo une fois. Sans blague, je ne me suis jamais sentie aussi bien parce que je ne me sens plus autant dépendante de mon allure. Que ce soit pour des événements particuliers, des dates, une quelconque prise de photos, je ne questionne même pas.

Se maquiller ne devrait pas être vu comme la base, mais devrait plutôt être un plus, une valeur ajoutée. On s’entend que, au même titre que l’épilation, c’est un choix et non une norme.

Je ne te connais pas, lecteur ou lectrice, mais je sais que tu es beau ou belle. Avec ou sans maquillage. Et l’important, c’est que tu t’en rendes compte et que tu sois aussi bien dans un cas comme dans l’autre.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de