Menu

Le calme et la tempête

Parfois, la vie va tellement vite qu’on se laisse aller dans le courant sans chercher plus. On se laisse mener par elle sans que ça nous atteigne vraiment. On a un peu l’impression de faire du surplace, de s’éloigner de nos objectifs. On est passif, on se regarde dans le miroir et on détourne les yeux, on s’en veut un peu de ne plus avoir les étoiles d’avant. Parfois, la vie va tellement vite qu’on oublie pourquoi on fait ce que l’on fait. On oublie pourquoi on étudie dans ce que l’on étudie. On se sent paralysé, comme si tout ce qu’on avait accompli jusqu’ici allait mourir dans l’œuf. On n’a plus d’inspiration, on se met en doute sans rien changer, on se sent pris dans une boucle qui gruge notre motivation.

Puis, on change nos plans. La vie va tellement vite qu’on a le droit de changer le chemin qu’on s’était tout tracé quand on avait 17 ans. On a le droit de changer d’idée, de recommencer à neuf, et on a le droit de tout faire cela sans avoir l’impression d’échouer. Parce qu’on rencontre des gens qui peuvent chambouler notre vie. Parce qu’il n’y a pas d’âge pour se trouver de nouvelles passions. Parce que la vie ne va pas si vite que ça et qu’il est important de lui rendre justice, important de la vivre dans le bonheur. Parce qu’il n’est jamais trop tard pour choisir de changer sa vie.

Ce n’est pas parce que tu travailles au même endroit depuis cinq ans que tu vas y prendre ta retraite. Ce n’est pas parce que tu as presque terminé ton bac que tu ne peux pas changer de domaine. Les possibilités sont infinies, malgré la routine, malgré l’impression de ne pas emprunter le même chemin que celui que tu t’imaginais quand on te demandait ce que tu voulais faire plus tard.

On est le calme et la tempête et on va toujours avoir le choix.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de