Menu

J’ai des défauts, mais qui n’en a pas?

Fait que, l’autre jour, je suis tombée sur un article de Vice qui décrivait le signe zodiaque du Lion. Parce qu’on est en août, le mois de naissance des beaux et fiers lions comme moi, alors je suis allée, intriguée et curieuse de savoir ce que les astres connaissent de moi, lire ledit article qui détient tous les secrets de mon âme.

Le gros titre allait comme suit (traduction libre) : « Les lions sont des affamés d’attention narcissiques qui n’arrêtent jamais de parler d’eux-mêmes. » Puis, on ajoute que le « Lion est le roi des signes du zodiaque et tend par le fait même à traiter les autres comme des paysans » (traduction libre)

En lisant ça, j’étais comme, woh minute papillon, je suis tu en train de me faire insulter par le zodiac, moi?! Sérieux là?

J’ai jamais été du genre « pluggée » sur l’astrologie, je ne lis pas religieusement mes horoscopes, j’avoue avoir regardé si mon signe avait des comptabilités amoureuses avec le signe de mes crushs (malheureusement pour moi, apparemment je ne me marierai pas avec un beau Vierge)  mais ça me fais vraiment chier de me faire dire par ces truc-là que j’ai trop de fierté mal placée, ou trop de caractère, ou que je suis narcissique, ou que, surprise, je supporte mal la critique! (Ouais je le sais crisse, ce texte en est la preuve.)

Le chapeau me fait et ça me frustre. Ça m’est arrivé quand même à quelques reprises de me faire reprocher un caractère trop fort, généralement au boulot mais aussi dans ma vie de tous les jours, et ça m’a ébranlée chaque fois. Parce que je le réalise, tout ça. Je me vois agir et je vois la réaction des autres face à certaines de mes actions.

L’affaire, c’est que je le sais…

Je le sais, que j’ai tendance à couper la parole parce que je suis trop impatiente de raconter ma version de l’histoire.

Je le sais, que j’ai envie de prendre le contrôle au boulot ou lors d’activités.

Je le sais, que j’ai besoin de reconnaissance sur pas mal de choses que je fais.

Je le sais, que je n’accepte pas la critique.

Je le sais, que j’ai tendance à être trop fière.

Je le sais que j’ai des défauts, mais c’est important de réaliser que tout le monde en a et qu’il est toujours possible de travailler sur soi.

C’est comment on agit en étant conscient.e de ces défauts-là qui est important, de les reconnaître, de les canaliser de la bonne façon et de décider si on veut les travailler ou non.

J’ai décidé d’essayer de transformer mes traits de personnalité que j’aime moins, car je ne pourrai jamais les supprimer, seulement les modifier. J’ai décidé d’apprendre à les côtoyer, à les apprivoiser pour à la longue les rendre plus vivables.

Je continue à couper la parole de mes ami.es quand on raconte nos histoires, mais j’essaie par la suite de m’intéresser un peu plus à eux et elles. Au travail, je fais attention à mon attitude, j’essaie d’être une leader plus positive et je vois déjà de beaux résultats. J’ai appris à demander pardon sans faire une crise cardiaque chaque fois.

Car comme le chantait si bien Charles Aznavour :

J’ai des défauts, qui n’en a pas
Changer, c’est pas toujours facile
On se conduit comme un imbécile
On se croit très fort et puis, voilà

C’est pas grave si tu as des défauts, tout le monde en a, mais il faut accepter les conséquences qui viennent avec et travailler sur tes actions futures pour être une meilleure version de toi-même.

Peut-être que j’arriverai jamais à accepter une critique, mais je le ferai fièrement et poliment au moins. 😉

P.-S – Bonne fête à tous les Lions, vous avez sûrement porté une couronne tout le mois d’août, je vous feel.

Source : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de