Menu

La forêt amazonienne brûle… mais le monde reste de glace

Ta maison est malade.

Mais ça, je pense que tu le sais depuis longtemps.

Y’a comme un check engine qui s’est allumé quelque part au 20e siècle et qu’on a laissé de côté en espérant ben fort qu’il s’éteigne.

Ta maison est malade.

C’est pas nouveau, mais maintenant, ça frappe.

Les technologies, c’est génial parce qu’avec elles, on a réussi à vaincre certaines maladies qu’on pensait incurables. C’est l’fun aussi, parce que des nouvelles comme ça, ça se propage partout sur le Net et, de cette manière, tout le monde peut être au courant.

Mais aujourd’hui, ta maison va mal. Ta maison, la Terre, est en train de se faire brûler les poumons, et même si les avancées technologiques de communication sont à la fine pointe, malgré cette nouvelle désastreuse, le monde reste de glace.

Depuis janvier 2019, la forêt amazonienne, située au Brésil, est attaquée par d’importants feux de forêt. Et l’autre mauvaise nouvelle, c’est qu’ils ne semblent pas vouloir s’éteindre. Pour être plus précises, c’est 72 000 feux dans le pays qui ont été repérés jusqu’à aujourd’hui.1

La forêt amazonienne, c’est comme la belle plante qui te donne de l’oxygène dans ton p’tit 2 ½. Celle qui te permet de vivre, en d’autres mots. Mais la différence entre ta plante et cette forêt, c’est qu’on ne peut se passer de celle-ci. Grande de 6 milliards d’hectares, elle est communément appelée « le poumon de la Terre » et ce n’est pas pour rien. Elle abrite 10% des espèces du monde et est responsable à 20% du filtrage de notre air.2 T’sais, celui qui passe dans notre enveloppe corporelle et qui nous laisse grandir, nous développer, réussir, vieillir et aimer. Celui qui nous permet de nous unir l’un et l’autre et de réagir face à de telles situations.

Malgré le fait que le Président du Brésil, Jair Bolsonaro, veuille mettre la faute des incendies sur le dos des ONG, criant au scandale en les accusant de vouloir attirer l’attention sur l’une des plus importantes forêts du monde, on apprend dans un article du Devoir3 que la cause principale de l’augmentation du nombre de feux serait directement liée à la recrudescence de la déforestation qui s’opère présentement au Brésil.

Mais là, concrètement, qu’est-ce qu’on peut faire pour aider nos poumons mal en point, autre que de partager des memes sur les réseaux sociaux?

Premièrement, une pétition circule sur le net afin de demander au gouvernement Bolsonaro de mener une enquête afin d’empêcher que cette situation ne se reproduise. On vous laisse le lien ici si vous voulez joindre votre voix aux millions de gens qui l’ont déjà fait : pétition.

Deuxièmement, il faut en parler! Est-ce qu’il y a juste nous qui trouvons anormal que cette forêt brûle depuis plusieurs semaines et que ça ne fasse que quelques jours qu’on en entend parler? Les médias offrent une tribune assurée à n’importe quelle nouvelle qui touche l’économie, mais quand on parle d’environnement, il faut un événement démesurément grave pour qu’on lui accorde du temps d’antenne. Comme l’a dit le professeur Guy McPherson : « If you think the economy is more important than the environment, try holding your breath while counting your money. »4 Il est peut-être temps de revoir nos priorités, si on veut être encore capables de respirer sur notre propre planète.

Troisièmement, vous pouvez faire pression sur vos élus! En effet, ça sert aussi à ça, la politique. Notre gouvernement peut faire pression sur un gouvernement étranger quand une situation comme celle-ci se produit. Peut-être que si toute la planète demandait au gouvernement brésilien d’agir, on obtiendrait des réponses et des résultats! N’hésitez pas à envoyer une lettre à votre député.e!

Mais la planète nous survivra. Elle n’a pas besoin de nous pour bien se porter, même qu’elle se porterait probablement mieux sans nous, pour être 100% franches. Cependant, nous avons besoin de cette harmonie avec la nature. Nous avons besoin que cette planète, que nous appelons nôtre, nous accepte au sein de son grand écosystème, parce que, contrairement à elle, nous ne pouvons vivre sans elle.

Alors, pourquoi ne pas en prendre soin?

Références : 1 / 2 / 3 / 4

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de