Menu

À chacun son côté du lit

Y a de ces certitudes dans la vie.

Le ciel sera toujours bleu. Le soleil se lèvera encore demain matin. Un vrai amateur de café ne mettra jamais 4 sucres dedans.

C’est comme ça.

Puis, arrive ce moment où l’on rencontre cette personne. Celle qui nous a fait flasher. Celle qui nous apporte ces confettis dans le cœur sans avoir besoin de sortir la balayeuse. Celle qui nous fait même rire en mettant un trop gros accent sur le « a » de « Sangriãããã ».

On se plaît. On se voit. On couche ensemble une première puis une deuxième fois.

Jusque-là, y a rien de certain. On ne sait pas, mais on espère.

On a de plus en plus envie de se revoir. On remet en doute la fonctionnalité de notre cellulaire. « Votre messagerie est vide. »

Pis là, arrive les :

« J’te présente ma meilleure amie. »

« Voici mes parents. »

« Ça, c’est mon oncle Dada pis son chien Lucky qui a failli mourir 3 fois en se faisant chaque fois frapper par une voiture en arrière de chez eux. »

Je demanderai pas pourquoi il s’appelle Lucky.

On ne s’en rend pas toujours compte, mais l’intimité avec la famille de l’autre commence à se souder à partir d’anecdotes comme celle-ci.

Pis là, alors que c’est déjà arrivé à quelques reprises sans que l’un des deux n’ait osé, se présente ce moment que chacun des couples sur cette planète a dû aborder, cette question existentielle parfois en ne demandant même pas l’opinion de l’autre mais plutôt en imposant sa propre règle :

« Faut que j’te dise, d’habitude je dors toujours à gauche. »

Fin de la discussion. Les cartes sont sur la table. Straight flush royale.

Rien pour remettre en cause la relation, mais c’est souvent le premier obstacle de couple vécu s’il en est un.

Note : Si dans un one night, t’as déjà choisi ton bord après les ébats, ben j’hésite entre être crampé ou te juger.

Certains s’en foutent du côté.

D’autres s’en font une obligation viscérale de dormir du bon. Certains aiment le coté près de la porte. Parce qu’on sait très bien que si survient une catastrophe, celui du côté plus éloigné n’a AUCUNE chance de s’en sortir. That’s a fact. Ou pas.

Un couple d’amis à moi ne dort systématiquement jamais du même côté soir après soir pis ça me rend fou.

Dis-moi de quel côté tu dors, mais viens pas me le reprendre sans préavis d’au minimum 1 semaine. J’ai besoin de préparation. Allô le TOC!

T’imagines le drame de me lever du lit en pleine nuit et me ramasser en plein milieu du matelas? Le drame. J’exagère, ou pas…

Y a de ces habitudes dans la vie.

Même côté du lit, soir après soir, sans réfléchir. Même place au souper. Même endroit pour écouter la télé. Ce sont de petites sécurités qui nous font réaliser à quel point chacun.e a sa place bien à lui/elle. J’y vois là un merveilleux signe d’un couple bien en place.

(J’me demande quand même si c’est déjà arrivé pendant un one night.)

Pis si un jour il me venait l’idée de ce type de folie, eh bien commençons progressivement par exemple à l’hôtel et ne soyons pas radicaux comme mon couple d’amis disjonctés et sans structure.

Non mais t’sais, chacun son côté du lit m’apparaît la première règle de base de deux personnes qui installent leur cœur côte-à-côte sous un même toit.

Cette même règle où la première personne des deux à entreprendre le sujet part avec un avantage bien senti.

Y a de ces certitudes dans la vie, outre le ciel, le soleil et le café, soit celle de devoir déterminer son propre côté du lit. Bien qu’il y ait des préoccupations plus importantes, avoue qu’à moins de pouvoir occuper tout l’espace, tu as toi aussi le tien.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre