Menu

Voyager pour apprendre – par Pénélope Beauchemin

Voyager, c’est magnifique, c’est étendre sa culture générale, découvrir des paysages, relaxer… Pas tout le temps en fait. Pour les personnes anxieuses, voyager ça peut aussi être « bon, ils vont trouver quelque chose dans ma valise, l’avion va s’écraser, je ne trouverai pas mon Airbnb… »

Je pourrais te dire que tu vas goûter à une autre culture, perdre la notion du temps, mais j’ai aussi envie de te dire que, si tu fais de l’anxiété, ou même si tu n’en fais pas, il viendra un moment, dans la ligne aux douanes, où tu vas te dire: « fuck…je viens vraiment de dépenser des milliers de dollars pour me sentir aussi stressé(e)? Qu’est-ce que je suis en train de faire? »

Fille/gars, voici ce que tu es en train de faire : avant de découvrir le monde entier, c’est le tien que tu t’en vas explorer. C’est ton toi-même. Partir en voyage, ça te fait apprendre beaucoup sur toi et rencontrer des gens qui sont complètement ton opposé. Ça te fait réaliser que des centaines de gens ont des réalités, des buts et des chemins différents. Le 9 à 5 en banlieue, il est loin d’être partout.

J’ai beau te décrire le sentiment fort de revenir au pays en réalisant que tu es fort(e), que tu as été capable de te sortir de moments improbables (t’sais dans un autobus en panne au milieu de la nuit entre deux villes inconnues en Europe), mais tu devras immanquablement le vivre par toi-même.

Tu découvres tes passions, tu rencontres des personnes formidables, tu es confronté(e) à des opinions différentes, tu reviens changé(e) et prêt(e) à appliquer dans ta vie tout ce que tu as appris. C’est puissant, face à une crise d’anxiété du quotidien, de se dire qu’on a déjà fait bien pire, qu’on a déjà eu plus peur.

Je t’encourage aujourd’hui à faire des folies. Réserve tes billets. Avec des amis, ou, s’ils ne veulent pas, seul(e). Le petit cœur qui bat la chamade quand l’avion décolle, il n’y a pas une paire de chaussures qui équivaudra à ça. La confiance en soi, les souvenirs, le bonheur, tu trouveras jamais ça au carrefour Laval, fais-moi confiance.

Mais si tu es jeune, aux études, c’est peut-être plus difficile de voyager comme ça. Ce n’est peut-être pas le meilleur truc, mais je te propose de coller une note sur ton frigo ou dans ton agenda, pour te rappeler ton but. Colle-la dans ta voiture pour l’avoir sous les yeux quand tu tournes tout(e) seule vers le service au volant des restaurants. Quand tu es sur le point d’acheter un chandail en solde, alors que cela ne contribuera seulement qu’à alimenter la société capitaliste. Inscris-toi aux alertes des sites de réservations de billets pour recevoir les baisses de prix par courriel. Visite plusieurs sites, envisage tous les pays et les chambres sur Airbnb, au lieu des hôtels ou des appartements complets.

Laisse place à la spontanéité, et, surtout, vis des aventures que tu seras fier(e) de raconter à tes petits-enfants un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de