Menu

5 pièces pour briser la routine à Québec cet automne

L’automne, période de l’année où nos séries préférées sont de retour, où de nouvelles font leur apparition et où le cinéma offre une quantité phénoménale de films de qualité. C’est aussi la période où tout un chacun retrouve sa petite routine, délaissée au courant de la saison estivale. Mais qui dit automne ne dit pas devoir rester enfermé chez soi. Pourquoi ne pas assister à l’une des nombreuses pièces de théâtre que la capitale a à offrir? Rien de mieux pour se sentir en vacances le temps d’une soirée!

Première pièce de la saison 2019-20 du Trident, Le cercle de craie caucasien a été écrit au milieu du XXe siècle et est mis en scène par Olivier Normand (récipiendaire du Prix de la critique 2017 – meilleure mise en scène pour Le songe d’une nuit d’été). Alors qu’un coup d’éclat vient d’éclater en Géorgie, au Moyen-Orient, un bébé, héritier du trône, est abandonné par sa mère puis recueilli par une servante du palais. Les spectateurs suivront donc cette servante, Groucha, dans une « épopée qui révèlera le meilleur et le pire de l’être humain [1] » et qui leur démontrera la responsabilité qui revient à chaque humain qui vit en société.

Le Diamant, projet de Robert Lepage, offrira ses premiers spectacles cet automne après des années d’attente. Là où le sang se mêle est une traduction et une mise en scène du Huron-Wendat Charles Bender. Désillusionné, Floyd tente de noyer son ennui et ses souvenirs dans l’alcool avec son ami Mooch. Une lettre de sa fille, enlevée par les services sociaux il y a 20 ans à la suite du suicide de sa mère, expliquant qu’elle souhaite renouer avec ses racines viendra complètement bouleversée la vie des deux autochtones. La représentation sera suivie d’une dégustation de thé du labrador et d’un cercle de guérison.

Ce thriller angoissant se déroule le jour de l’Halloween et met en scène une mère, son fils, des amis et un étrange livreur de lait qui devront, au cours d’une émission de téléréalité, affronter ce qui rôde dans les rues. Le Périscope offre même la chance à ceux qui assisteront à la représentation du 31 octobre de participer à un bal masqué électro pour donner suite à cette pièce de théâtre de l’horreur.

Je l’avoue : la programmation du Théâtre de la Bordée est souvent ma préférée en ville. Avec Hope Town, vous ne devriez pas être déçu. Alors qu’Isabelle est en voyage en Gaspésie, elle retrouve son frère, disparu depuis cinq ans. Plusieurs questions s’enchaînent alors : qu’est-il arrivé? Pourquoi n’a-t-il jamais donné de nouvelles? Pourquoi ne pas soulager ses parents de l’inquiétude qui les habitent depuis son départ? Pascale Renaud-Hébert, auteure en résidence à la Bordée, mélange habilement l’humour et le drame grâce à un sens aigu du dialogue et ose demander si on a le droit de ne pas aimer sa famille.

Premier Acte est le tremplin idéal pour les créateurs de la relève désirant faire entendre leur voix. Ici, trois sœurs, issues des domaines du théâtre, du cirque et de la musique, s’unissent pour raconter l’histoire de Nikki. Nikki, c’est une adolescente devant gérer avec une mère qui sombre progressivement dans la dépression et l’alcoolisme et avec la fébrilité de son premier amour. « Il y a Nikki, il y a la Mère, il y a Christophe, il y a Tommy; il y a les cristis d’écureuils, il y a les fucking hot-chickens; il y a la boucherie familiale, il y a le fleuve Saint-Laurent; il y a l’amour, il y a la bienveillance; il y a la survie, il y a l’instinct; il y a beaucoup de toasts aux cretons. [2] »

***

Cet article n’est qu’un aperçu de ce que les divers théâtres de Québec offrent. Rendez-vous sur leur site pour la programmation complète. Bon théâtre!

Sources [1]  [2]

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de