Menu

Fais moi l’amour, on apprendra à se connaitre après

Depuis que je suis intervenante auprès de femmes et d’adolescentes ayant vécu une agression à caractère sexuel, j’ai remis en question la sexualité. Celle qu’on nous enseigne très jeune, qu’on nous expose, que l’on apprend à découvrir avec soi et les autres. Mais aussi ma sexualité.

Je ne suis pas en train d’enseigner comment vivre une sexualité saine, ni quand et comment l’inclure dans ta vie ou dans tes relations. J’expose seulement un aspect qui prend de plus en plus de place dans notre société.

En 2019, les applications de rencontres sont partout. Le jugement de l’autre ne tient qu’à un swipe qui s’avère être très superficiel : « Trop petit(e), pas les yeux bleus, photos plates, description trop ordinaire, pick-up line poche, trop grand(e), trop gros(se), pas assez musclé(e)», NAME IT.

On rit bien avec le fait qu’avant, les couples ne se consommaient qu’après le mariage, mais on doit se rendre à l’évidence : la sexualité a évolué et n’est plus du tout ce qu’elle était. Les sextos sont devenus une pratique sexuelle courante. Maintenant, on se date, on se plait, on couche ensemble et on apprend à se connaitre après. On a beau dire qu’on baise et qu’on ne fait pas l’amour, reste qu’on partage quelque chose de très personnel avec quelqu’un qu’on connait à peine.

Il y a quelque temps, j’ai rencontré quelqu’un. Je me sentais à l’aise de me respecter et de dire non, puisque je ne me sentais pas encore prête. Il respectait mon rythme, ne me faisait sentir aucune pression et je ne sentais pas que je risquais de le « perdre » si je refusais de coucher avec lui. Au début de la relation, j’étais bien et sereine. Mais, plus nous nous connaissions, plus je me rendais compte des choses qui ne me convenaient pas. Finalement, après trois mois et demi, j’y ai mis un terme. J’étais tellement fière de m’être écoutée, puisque j’avais pris le temps d’apprendre à connaître la personne et j’avais pris conscience, avant même de m’engager, que cette personne n’était pas pour moi.

Plusieurs membres de mon entourage ne me croyaient pas lorsque je leur ai dit que nous n’avions jamais couché ensemble et qu’en plus de trois mois, il ne s’était pas passé grand chose. On est tellement habitués que ces rapprochements arrivent rapidement.

Quand on implique la sexualité tôt dans la relation, ça peut fausser les données et les sentiments qu’on ressent pour la personne. On peut voir certains éléments qui nous dérangent de l’autre, mais si l’intimité partagée est satisfaisante, intense, belle, ça crée souvent un lien fort. Je ne dis pas que c’est seulement parce que la sexualité ne faisait pas partie intégrante de notre relation que j’ai vu que ça ne me convenait pas. Je dis seulement que, pour ma part, ne pas l’inclure aussi rapidement m’a permis de voir clair, d’éviter de me lancer dans une relation qui ne me convenait pas. Ça peut devenir difficile de départager l’attirance de l’amour.

On déplore très souvent qu’il est difficile de s’engager ou de développer une relation durable, mais je crois fermement que la place qu’occupe la sexualité dans nos relations y est pour quelque chose. On dévoile notre intimité avant d’être capable de dévoiler ce qui nous est intime, notre jardin secret, alors qu’il y a une grande différence entre ces deux concepts. La sexualité prend beaucoup de place dans notre société et il peut être plus difficile de se permettre de laisser quelqu’un d’autre découvrir ce qu’on est réellement, en toute vulnérabilité et non pas ce à quoi on ressemble nu.

Mais, au final, qu’est-ce qu’une sexualité saine?

Que tu aies envie de faire l’amour le premier soir ou d’attendre des mois, là n’est pas la question. Le but de mon article est seulement de conscientiser sur l’importance de faire des choix pour SOI. Pas par pression sociale, par peur du jugement ou de n’importe quoi d’autre. Mais bien de faire des choix et poser des actions avec lesquelles TU te sens à l’aise. Je te souhaite une rencontre ou une relation à la hauteur de tes besoins, de tes envies, de tes limites et de tes valeurs. Une relation dans laquelle tu te sens comblé.e et respecté.e.

Et, on va se dire les vraies affaires, faire l’amour quand tu ressens des sentiments forts pour l’autre, c’est toujours plus satisfaisant, non?

Source de la couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de