Menu

À ce corps qui change

Je traduirais l’expérience d’une première grossesse comme un voyage de neuf mois où l’on part les yeux bandés en terrain inconnu. On reconnait que ce ne sera pas toujours facile, mais on se réconforte en sachant très bien que l’on sera guidée pas à pas et que, au final, ce sera merveilleux.

Dès que l’on a la confirmation qu’une petite graine germe en nous, dès que l’on discerne les premiers changements de notre corps, on ressent assurément un petit frisson. On se sent à la fois troublée et excitée. Cependant, il faut se rappeler que d’innombrables changements sont à la veille de se produire en nous, modifiant notre quotidien, pas seulement pour les prochains mois mais pour le reste de note vie.

Une certaine tendance, surtout sur les réseaux sociaux, tend à glamouriser la grossesse. On s’imagine déjà avec une belle bedaine bien ronde, rayonnante, les cheveux soyeux ondulant au vent. On oublie parfois que des difficultés peuvent surgir d’une journée à l’autre.

En parcourant les galeries Instagram des futures mamans, pour « m’inspirer », je me suis construit une image décalée de la grossesse. J’avais en tête que, la grossesse, c’était juste du beau, que c’était même presque magique. Bien sûr, ce l’est, mais ce n’est pas non plus toujours rose. C’est important de se le rappeler, parce que notre corps qui change à vue d’œil et qui s’éloigne de ce qu’on connait, en plus de nos hormones dans le tapis, la fatigue, les nausées, les brûlures d’estomac ou peu importe les maux qui nous affectent, tout ça, ça bouleverse notre moral.

C’est pourquoi je veux vous parler d’image corporelle.

Parce que c’est lorsque que nos seins doublent de volume, lorsque que les kilos s’ajoutent sur la balance et lorsqu’on découvre les innombrables vergetures qui apparaissent ici et là, sans relâche, qu’on réalise que ce ne sera peut-être pas si simple d’accepter que son corps ne sera plus vraiment jamais le même.

Naïvement, de l’extérieur, je me disais qu’une femme enceinte était prête à accepter « ce nouveau corps » parce qu’elle savait dans quoi elle s’embarquait. Ce n’est pas une surprise pour personne, les vergetures et la prise de poids! Mais quand c’est ton corps, c’est autre chose. Accepter qu’on ne sera plus jamais la même physiquement, c’est un deuil à faire. Même si cela ne signifie pas nécessairement quelque chose de négatif, c’est quand même dire « adieu » à quelque chose qui était « soi » depuis toujours.

Dès fois, je me sens ingrate de ne pas être capable de m’épanouir entièrement dans cette expérience incroyable qu’est la grossesse. C’est quand même un miracle de la vie que de donner naissance à un être humain. Par contre, c’est normal de ne pas toujours s’accepter à 100% et c’est normal d’avoir des jours où le moral n’est pas au top du top. L’important c’est d’accepter que notre être est unique et que notre corps est ce que l’on a de plus précieux, peu importe sa forme, sa couleur ou ses défauts. On s’impose doublement de la pression en voulant atteindre soit ce corps idéal que la société standardise, soit cet idéal d’amour-propre où, chaque jour, notre confiance en soi serait plus solide que le roc.

Alors, futures mamans, chaque jour où votre moral n’est pas à son meilleur, chaque jour où vous avez plus de difficulté à accepter votre corps qui change, rappelez-vous que vous êtes en train de créer une petite boule d’amour et que ça, ça vaut pas mal plus qu’un corps qui s’approche de quelconque ridicule standard de beauté. La vraie beauté est dans l’amour, et c’est exactement ça que vous êtes en train de créer.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de