Menu

Amour, trahison et deuil

Amour, trahison et deuil : ça sonne comme un gros titre de livre rempli de rebondissements. Eh bien, c’est un peu ça aussi, l’amour. J’ai aimé, j’ai tant aimé, j’ai aimé jusqu’à en avoir mal aux tripes. Et savez-vous quoi? J’aime encore.

On m’a toujours répété, lorsque j’étais plus jeune, que « quand on décide d’aimer, on décide également de souffrir. » Cette phrase prend tout son sens à présent. En tombant amoureux, on accepte la possibilité d’avoir mal. Mais l’amour est plus grand que la peur, alors c’est plus fort que nous ; on tombe amoureux quand même. On aime, on donne sans compter, on s’offre corps et âme pour l’être qu’on a choisi et puis un jour, le bateau chavire et la réalité nous rattrape. On n’est jamais prêt à tomber dans l’eau glaciale, on n’est jamais préparé à souffrir comme on va souffrir. L’événement peut prendre des semaines, des mois avant de survenir, alors qu’il peut également frapper en un instant, telle la foudre en plein orage.

Aussi subite qu’elle soit, la douleur est déchirante et extrêmement violente. Que ce soit pour l’oiseau blessé ou pour la personne responsable de la fatalité, la rupture de deux êtres qui s’aimaient devient un deuil. Faire face à la mort de quelque chose, de quelqu’un ou d’une situation, c’est difficile et ça ne se fait pas du jour au lendemain. On tombe dans un brouillard, la tête ne pense plus, ne réfléchit plus. On devient léthargique. Le chagrin s’intensifie dès qu’on repense à tous ces instants passés avec l’être cher et on se sent trahi, car on n’osait pas imaginer que l’autre pourrait nous faire si mal. Puis, on passe par la tristesse, l’incompréhension, le déni, la colère, puis finalement l’acceptation. Le deuil n’a malheureusement pas de date butoir, on ne peut pas prédire le jour où la tristesse et la douleur se seront envolés.

Dès les premiers instants dans une relation, l’amour est déjà maladif. L’amour nous emprisonne dans nos pensées, il nous crie d’être avec la personne qu’on aime afin de nous sentir bien. Puis, cette absence devient déchirante puisque nous étions habitué.e.s, à l’aise et en sécurité avec cette personne, cette autre moitié qui connaissait tous nos jardins secrets, toutes nos facettes, toutes nos courbes. Celle-ci s’efface pour ne devenir qu’un simple étranger, un être de passage. L’amour est éphémère. Tout finit par mourir, que ce soit à cause de la raison, de la fatalité, des étapes de la vie, de la vieillesse, de la maladie.

Je n’ai qu’une chose à vous dire : profitez de chaque petit instant, savourez chaque moment, puisque ce sont peut-être les derniers. Je ne vous souhaite pas de vivre dans le regret de ne pas avoir assez aimé lorsque c’était encore le temps de le faire.

***

Si vous vivez une rupture amoureuse, un deuil ou que vous connaissez quelqu’un qui est dans cette situation, n’hésitez pas à demander de l’aide à un.e professionnel.le de la santé. Vous trouverez différentes ressources gratuites ici.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de