Menu

Se donner le droit d’exister

Exister
VERBE INTRANSITIF

  1. Être, avoir une réalité.
  2. Avoir de l’importance.

C’est avec plein de compassion et d’amour envers moi-même que je me donne aujourd’hui le droit d’exister. Se donner enfin le droit d’exister est à mes yeux le feeling le plus réconfortant et l’acceptation la plus importante dans une vie. Je trouve tellement libérateur le fait que lorsque je traverse les portes de chez moi chaque matin, je décide   d’être la personne que je suis et que ce n’est pas grave si quelqu’un ne me trouve pas de son goût ou qu’il ne comprend pas mon mode de vie ou de pensée. Je me donne le droit et le pouvoir de vivre ma vie avec authenticité, qu’elle soit conventionnelle ou non. Les jugements et les paroles des autres ne me définissent pas (ne te gêne pas pour t’auto-répéter ces phrases-là autant de fois que tu en ressens le besoin).

Me laisser le droit d’exister, c’est aussi de me permettre de prendre une place ici et maintenant pour bouger, ressentir et vivre pleinement ma vie. C’est aussi d’avoir une voix pour m’exprimer, pour rire et parfois pour crier ou chuchoter.

Telle que je suis et ce que je vis dans un petit ou un plus gros corps.

Dans ma fragilité, ma vulnérabilité et ma grande force.

C’est un concept qui m’aura pris 28 ans à en comprendre l’importance et la signification. Il n’est jamais trop tard pour cesser de s’excuser, et ce, même lorsque tu te sens messy, émotive ou avec un trop-plein de tout. You’re worth it.

Girl, entoure-toi de gens qui te font sentir importante et suffisante, fais du sport pour ce que ça t’amène comme bienfaits dans ta tête et ton cœur, mange quand tu as faim et parfois aussi quand tu n’as pas faim, parle-toi doucement comme tu parlerais à une amie qui a besoin d’être rassurée, sors de ta relation de marde, bois du vin mais pas trop et prends soin de toi POUR TOI. Notre corps change. Il s’adapte. Tout le temps. C’est une puissante machine. Notre vision et nos priorités évoluent et ça peut parfois prendre du temps d’assimiler qu’on est différente de celle que l’on a connue.

Par Émilie Potvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre