Menu

Créer une capsule vestimentaire

La grande désorganisée que je suis finit inévitablement par se retrouver submergée par des piles de lavage, semaine après semaine. Ça a été ma première motivation à faire des recherches sur les capsules vestimentaires.

Basées sur les principes du minimalisme, les capsules consistent à choisir un nombre limité de morceaux, qui constitueront dorénavant l’ensemble des possibilités vestimentaires durant un temps défini. L’exemple le plus populaire est le Projet 333 : ne porter que 33 morceaux, incluant chaussures et accessoires, pendant 3 mois.

Bien sûr, tout un chacun est libre d’adapter le projet à ses besoins et envies. Les façons de faire sont variées, tout comme les motivations de créer une capsule. Une bonne première étape est justement de se questionner sur ces raisons afin de déterminer quelle méthode adopter.

Je l’ai évoqué plus haut, salir moins de vêtements permet de faire moins de lavage. Dans ma capsule, j’ai choisi des vêtements appartenant à la même palette de couleurs, si bien qu’ils vont pratiquement tous ensemble dans la laveuse.

Par ailleurs, les personnes qui ont l’impression de ne jamais savoir quoi porter seront surprises de constater que de réduire le choix augmente les options. C’est paradoxal, mais c’est vrai. Inversement, les capsules sont aussi un beau défi pour les créatifs qui aiment la mode et qui savent jouer avec les couleurs et les tissus. Une robe peut devenir une jupe, une jupe peut devenir un chandail et un chandail peut devenir un débardeur.

Aussi, réduire le nombre de vêtements que l’on porte est écologique. C’est un bel exercice pour prendre conscience de ce dont on a réellement besoin. Et nous savons tous à quel point il y a surconsommation dans l’industrie textile

Une fois les motivations établies, il faut choisir un nombre de vêtements. La capsule n’a pas besoin d’être excessivement limitée, pourvu que le nombre choisi soit moindre que le nombre actuel. Je mentionnais plus haut le populaire Projet 333, mais d’autres opteront pour une capsule de seulement 10 morceaux censée durer un mois.

Dans mon cas, ma capsule exclut les accessoires, les pyjamas et les vêtements de sport, mais elle inclut les souliers, les pulls et les manteaux. Comme je travaille dans un milieu décontracté, je porte le même type de vêtements toute la semaine. Ainsi, je n’ai pas eu besoin d’inclure des vêtements de travail, ou inversement, selon mon choix, des vêtements de fin de semaine.

Concevoir sa capsule, c’est aussi faire un grand ménage de sa garde-robe. Les changements de saison, comme en ce moment, sont la parfaite occasion! On répare ce qui est brisé, on donne ce qui ne fait plus, et on range les morceaux qui ne nous plaisent plus à force d’avoir été portés. C’est avec ce processus que l’on identifie nos morceaux préférés, ou du moins qu’on remarque un style prédominant parmi ce qui reste. À ce stade, on s’efforce de varier les types de vêtements afin d’avoir du choix, et on s’assure que chaque morceau pourra s’agencer avec d’autres.

Sur 33 morceaux, j’en ai sélectionné 25. J’ai laissé huit cintres vides afin de symboliser la place qu’il reste dans ma capsule. Comme c’est ma toute première expérience, je me donne une semaine ou deux avant d’ajouter les derniers items, selon les besoins que j’identifierai.

D’ici là, Youtube et Pinterest sont mes alliés pour en apprendre plus et m’inspirer. C’est le début d’un beau défi! Tu embarques avec moi?

Source photo couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de