Menu

Vivre avec un animal de compagnie


Source: Unsplash

20h46 un mercredi soir, assise sur mon sofa avec mon cochon, couché la tête sur mes jambes, deux lapins qui courent partout et une tasse de thé à la main. Non, ce qui vient d’être écrit n’est pas le début d’une bonne comédie, mais plutôt l’image de la vie que j’ai depuis les deux dernières années. Avoir ces petits bouts de chou était loin d’être ce que j’avais prévu pour le commencement de ma 24e année. Malgré tout, je suis assise ici, ma tasse trop chaude à la main avec le désir de vous parler de comment ma vie a changé grâce à ces petits êtres-là qui demandent autant d’attention que mon frère lors de sa première année de vie. 

On me demande souvent si je suis heureuse, si ça vaut les problèmes que ça apporte de devoir dépenser temps et argent pour eux. La réponse est oui! Je ne vais pas mentir, avoir des animaux  ça demande des efforts, du temps et de la discipline. C’est comme avoir un enfant hyperactif qui parle trop souvent dans sa classe au primaire. C’est la routine d’avoir un chien qui fait ses besoins sur le tapis, d’avoir un oiseau qui mange un fil de cellulaire et un chat qui se fait constamment les griffes sur le sofa. J’avoue que ce ne sont pas les images les plus attrayantes, mais ce ne sont pas les plus récurrentes non plus. Je suis certaine que plusieurs personnes pourront confirmer que ce genre d’incident fait partie de leur quotidien, comme moi.

Avoir un animal, c’est un travail à temps plein. C’est partager son lit dans le milieu de la nuit avec une touffe de poils qui ne veut pas bouger. C’est dormir moins parce que le chien fait du bruit ou encore s’inquiéter parce qu’il a mangé une affaire bizarre qui traînait sur le plancher. Avoir un animal, c’est avoir plus de photos de lui dans son téléphone que de photos avec ses grands-parents. Pas toujours facile la vie, c’est moi qui vous le dis.

J’aimerais ça aussi vous jaser de ce qui est merveilleux dans toute cette belle relation homme et animal. Il n’y a rien comme le sentiment d’arriver le soir à la maison devant une petite face tout excitée de voir son maître arriver.  C’est franchement agréable de savoir que peu importe ce qui arrive dans la vie, notre compagnon à quatre pattes (majoritairement) a un amour inconditionnel à nous offrir. Supposant ici qu’il a un bon maître, on s’entend! En général, ça apporte tellement de vie, de bonheur et d’amour dans un foyer que c’est dur pour un.e  lover de s’imaginer sans la présence quotidienne et réconfortante de son animal.

Résumé de la situation : avoir un animal, ça fait parfois suer mais c’est aussi bien agréable. C’est vivre l’enfer au quotidien et être fâché.e en permanence à cause de toutes ses niaiseries, tout en étant attendri.e et joyeux.se à la fois. C’est vouloir lui arracher la tête pendant un moment et, 20 minutes plus tard, ne plus pouvoir arrêter de lui dire que c’est lui/elle le plus beau/belle. C’est l’enfer, mais c’est le bonheur aussi. Bien souvent, ce qui est le plus difficile finit par être ce qui en vaut le plus la peine. 

Sur ce, vas-y donc le coller ton petit Coco à toi! 

 

 

One thought on “Vivre avec un animal de compagnie

  1. Il y a exactement un an, j’ai dû faire euthanasier mon chien, qui a été avec moi de mes 12 à mes 28 ans. On les aime tellement nos animaux. Mais quand ils décèdent, c’est comme si on se faisait arracher un morceau de coeur tellement ça fait mal. Une partie de soi qui s’en va…
    Il faut profiter de chaque moment, agréable ou moins agréable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre