Menu

Rentrée littéraire 2019

Récemment, j’ai fait un test sur internet pour calculer ma vitesse de lecture : j’ai été âprement déçue par le résultat. J’ai donc une nouvelle résolution : lire, lire, lire. La rentrée littéraire arrive à point, donc. Et parce que j’ai particulièrement besoin de doux ces temps-ci, j’ai ressorti quelques titres d’autrices et d’auteurs que j’aime d’amour.

Éric-Emmanuel Schmitt : Journal d’un amour perdu

Chaque livre et chaque entrevue d’Éric-Emmanuel Schmitt me rappelle à quel point j’aime cet être humain. Dans Journal d’un amour perdu, Schmitt écrit sur le deuil provoqué par le décès de sa mère :

Maman est morte ce matin et c’est la première fois qu’elle me fait de la peine.

Si tu te poses la question : oui, ses premières phrases sont toujours aussi magnifiquement bien écrites.

David Goudreault : Ta mort à moi

David Goudreault, c’est l’auteur de la très populaire trilogie La Bête, que je n’ai pas encore lue. J’ai lu quelques-uns de ses recueils de poèmes, par contre, et évidemment, je l’aime d’amour. Travailleur social de formation, il est le premier Québécois à avoir gagné la Coupe du monde de poésie.

Biz : Les abysses

Oui, Biz, le Biz des Loco Locass (allô les années 2000!). Il a déjà quelques livres à son actif et sans grande surprise, on peut dire que ses mots ont du rythme. Attention toutefois d’être dans le bon état d’esprit pour le lire, parce que ses histoires sont souvent dures.

Margaret Atwood : Les Testaments

Margaret Atwood, c’est la femme derrière La servante écarlate. Lorsque j’ai voulu lire ce livre féministe il y a deux ou trois ans, j’ai eu un mal fou à mettre la main sur un exemplaire de la bibliothèque, à tel point que j’ai fini par m’exclamer : « Ben voyons, veux-tu ben me dire c’est quoi l’engouement avec c’te livre-là, ça fait 30 ans qu’il a été écrit?! » Réponse : une série télé. Les Testaments, c’est la suite de la Servante écarlate. Au départ, j’avais peur que ce soit une publication commandée pour surfer sur la popularité de la série télé, mais les critiques sont excellentes. Pour ma part, je compte bien le lire, même si j’ai terminé La Servante écarlate avec un frisson d’effroi dans le dos.

Anne-Marie Beaudoin-Bégin : La langue racontée : s’approprier l’histoire du français

Anne-Marie Beaudoin-Bégin, c’est l’Insolente linguiste. Elle milite pour un français décomplexé et elle combat l’insécurité linguistique. C’est un peu grâce à elle si je suis encore fière d’utiliser des mots comme « arsoude ». La langue racontée fait suite à La langue rapaillée et La langue affranchie.

Collectif : Zodiaque

Sous la direction d’Ariane Lessard (j’ai adoré sa première publication, Feue) et Sébastien Dulude, Zodiaque est un recueil de textes écrits sous le thème de l’astrologie et de l’ésotérisme. On y retrouve entre autres des textes de Marjolaine Beauchamp et de La Bronze.

Bonus : Poèmes de la résistance

Poèmes de la résistance a été publié en mai dernier. Au Québec, on a parfois l’impression d’être seul au monde avec notre langue, mais breaking news, il y a des communautés francophones ailleurs au Canada. Ces communautés sont de moins en moins nombreuses et selon les époques, elles sont plus ou moins malmenées. Suite aux décisions politiques prises en Ontario récemment, des poètes franco-ontariens ont décidé de s’unir et de faire entendre leur voix, française et légitime. Pis ça, ben, je trouve ça beau.

Bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre