Menu

Voyager sur un budget : 3 jours à Toronto

Qui dit retour à l’école, dit budget serré, mais il est hors de question que je me prive de voyager pour autant! Voyager on a budget demande un peu plus de planification et de recherche, mais c’est un moindre mal pour réussir à s’évader de nos livres quelques jours. Je reviens d’un petit séjour à Toronto et j’ai pensé à vous partager mon processus pour réussir à économiser, autant lors de la préparation qu’une fois sur place.

 

Se déplacer

Pour s’y rendre

Le transport est souvent l’une des plus grosses dépenses d’un voyage. Un des meilleurs moyens d’économiser sur celui-ci est de comparer toutes les alternatives possibles. Pour se rendre à Toronto, le covoiturage, le train, l’autobus, la voiture et l’avion sont des options envisageables. La combinaison « avoir le temps » et « avoir un budget restreint » m’a orienté vers le train, pour le confort, l’espace et la facilité pour travailler/étudier. Bien que ce mode de transport nécessite cinq heures de trajet (égal à la voiture, environ quatre heures de plus qu’en avion), j’ai pu les investir pour travailler sur mes cours, donc rentabiliser mon déplacement. En scindant le trajet en deux (Québec > Montréal puis Montréal > Toronto), il m’en a coûté 50 $ d’autobus (25 $ aller + retour, en réservant au moins 8 jours d’avance) et 80 $ de train (40 $ aller + retour en sélectionnant certains horaires spécifiques). En comparaison, le train Québec > Toronto aurait coûté 230 $, soit 100 $ de plus qu’en combinant autobus et train! L’avion, quant à lui, aurait permis de gagner quatre heures, mais aurait coûté environ 300 à 400 $.

Une fois sur place

Lors de la visite d’une ville à taille humaine, le meilleur conseil que je peux vous donner est de marcher, marcher, marcher! Même si parfois les distances paraissent grandes pour vous rendre quelque part, dites-vous que ce sera l’occasion de découvrir tout ce qui se trouve sur le chemin. Sinon, les vélos en libre-service (comme les Bixi à Montréal) sont une option intéressante et abordable. Pour les endroits plus éloignés ou les journées où nos jambes ne suivent plus, le métro, l’autobus ou le tramway sont d’autres alternatives possibles. Pour le vélo et le transport en commun, certains forfaits sont disponibles au jour, 3 jours ou à la semaine.

 

Se reposer

À Toronto, les options pour se loger à bas prix abondent! Outre le classique Hostelling international (HI), il y a plusieurs hostels que l’on peut facilement trouver par une simple recherche sur Google avec les mots-clés « hostels/backpackers hostels in Toronto ». La plupart des options tournent autour de 40-50 $ la nuit, tout dépendant de la période ou des conditions (dortoirs mixtes ou pas, chambre individuelle, etc.). Les résidences universitaires ou chambres sur AirBnb sont d’autres possibilités très intéressantes et abordables. Autre astuce : si vous planifiez partir le dimanche matin, par exemple, envisagez plutôt de prendre le dernier train/transport du samedi soir pour économiser une nuit d’hébergement.

 

Se nourrir

Lorsque je voyage sur un budget, ma philosophie est d’investir dans un bon souper, mais de seulement « me nourrir » pour le déjeuner et le dîner. Pour se faire, les épiceries sont des incontournables pour bien manger sans se ruiner (les hostels ont généralement ce qu’il faut pour cuisiner), ainsi que les chaînes de restauration rapide (il y en a maintenant de plus en plus de type healthy). Pour expérimenter la gastronomie locale, je fais confiance à Yelp et aux différentes recommandations qui m’ont été données.

 

Se divertir

Avant de partir, je vais toujours à la pêche aux recommandations auprès de mon entourage et sur Google en cherchant « Things to do in Toronto ». Lorsque je visite une grande ville, j’aime beaucoup explorer chacun des quartiers pour m’imprégner de l’ambiance et de l’architecture qui lui est propre. Je regarde aussi les espaces verts sur Google Maps, qui correspondent à des parcs, pour me permettre de me poser à l’abri du brouhaha de la ville. J’aime également beaucoup aller sur les campus universitaires. Ce sont souvent des endroits avec des espaces verts, très dynamiques et avec de beaux bâtiments historiques ou au contraire, très récents. Voici quelques-uns de mes endroits coup de cœur à Toronto :

 

Quartiers : Distillery district (gros gros coup de coeur), Chinatown, Downtown, Old Toronto, Financial, Fashion and Entertainment District

 

Points d’intérêts de la ville : Old City Hall (découvert par hasard en me rendant au lieu suivant), Nathan Phillips Square, les rues Queen W et Kensington (des friperies partout), Graffiti Alley, le Kensington market, la Casa Loma (un immense château en pleine ville!) et son « Parkette », le musée Spadina et ses jardins, la tour du CN, le stade des Blue Jays

 

Endroits plus de type nature : les Îles de Toronto (le ferry pour s’y rendre coûte 8,19 $), le parc Berczy, la promenade sur les quais au bord de l’eau (dont le Sugar Beach Park)

 

Campus : celui de l’Université de Toronto dont l’architecture des bâtiments anciens est magnifique

 

J’espère que mes petits trucs pour voyager sur un budget vous serviront de base pour vous évader plus souvent. Ces petites astuces peuvent s’appliquer à la préparation de la plupart des aventures en mode économe. En explorant la ville comme le ferait un local, on fait de belles découvertes et c’est généralement beaucoup plus abordable que les « attrapes-touristes ». Have a good trip!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de