Menu

La colocation multiculturelle

Depuis quelques semaines, je vis un mélange de cultures plutôt inusité. J’habite avec une Autrichienne et une Catalane. Et oui, le Québec, l’Autriche et la Catalogne dans un même appartement, dans une petite ville anglaise de surcroît.

C’est une occasion en or de découvrir de nouvelles cultures auxquelles on a plus ou moins accès en temps normal. D’abord, avec la nourriture. J’ai pu goûter au apfelstrudel autrichien et à la crema catalonia, et mon pâté chinois a fait fureur! Ensuite vient la présentation de la musique, de même de la politique et des affaires courantes de nos pays d’origine. Ce qui est fascinant, c’est de voir à quel point on est à la fois semblables et différents. Évidemment, on n’a pas le même mode de vie, les mêmes traditions ni la même langue, ce qui est quand même assez majeur.

Par contre, probablement parce qu’on est toutes les trois occidentales, je ne peux pas dire qu’on est tellement différentes dans notre manière d’agir et de se comporter. On reste des filles dans la vingtaine avec des aspirations et des rêves similaires. Sur le plan culturel, la domination de la culture anglo-saxonne sur une grande partie de la planète fait que des filles venant de trois pays différents aient beaucoup de référents musicaux, télévisuels et cinématographiques en commun. Même dans le cas de beaucoup de chansons populaires produites dans leurs pays, j’ai constaté que, nonobstant bien évidemment la langue, certaines chansons sonnaient parfois comme celles de chez nous. Bref, à force de côtoyer mes colocs, j’en suis venue à la conclusion qu’à première vue, nous étions plus semblables que ce que j’avais au départ appréhendé.

Cependant, je pense que de ne pas maîtriser la langue d’un pays nous limite à une connaissance superficielle de sa culture. Par exemple, au Québec, l’industrie de l’humour et ses artisans occupent une place très importante, et ne pas maîtriser notre langue empêche l’accès à ce pan de notre culture difficilement traduisible. Donc, probablement que si je connaissais la langue de mes colocs, je pourrais pleinement apprécier leur culture, et ainsi mieux voir en quoi nos pays respectifs sont uniques. En outre, apprendre une nouvelle langue donne accès à nouvelle façon de penser et de voir les choses, ce qui est non négligeable quand on veut comprendre un peuple.

En conclusion, vivre avec des gens de d’autres nationalités constitue une super belle expérience de partages et d’échanges. En plus de m’initier à des cultures étrangères, cela m’a permis de réfléchir au fait que malheureusement, l’apprentissage d’une nouvelle langue est surtout présenté comme un simple outil de communication, plutôt que d’une occasion de découvrir de nouvelles cultures, et, par le fait même, de réfléchir et évoluer.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre