Menu

Le bleu sur ton âme

On dit que les yeux sont la fenêtre de l’âme. Et ce que j’ai vu dans les tiens m’a brisé le cœur.

Ce soir-là, l’ambiance était à la fête. On s’était étourdi à grandes gorgées d’alcool. On riait à gorge déployée des grandes futilités de nos petites vies. L’hôte possédait un costumier qu’on s’est empressé de dévaliser entre deux concerts improvisés de karaoké. Avez-vous déjà vu Austin Power chanter Bohemian Rhapsody en duo avec Lady Marmelade? Moi oui.

La soirée achevait et un rigolo a eu la mauvaise si bonne idée de changer le répertoire de chansons. Il a choisi Someone Like You de Adèle. Savait-il quelque chose de la catharsis collective qui allait suivre? À peine quelques secondes plus tard, tous s’étaient rassemblés dans le salon pour chanter.

Nos voix cassées en mille octaves. Nos poings serrés. Nos yeux intenses. C’est là que je me suis tournée vers toi. Et que j’ai vu. Je n’ai pas su interpréter ce qui se passait dans ton regard. Faut dire qu’on se connait à peine. Mais j’ai vu que c’était profond, et que c’était triste.

« Don’t forget me, I beg! », qu’on a hurlé sur la musique d’Adèle. La petite ombre qui a voilé ton regard y est restée à peine quelques secondes. Et elle était repartie.

J’ai voulu te dire que ça allait aller. Qu’on a tous des petits bobos béants. Mais qu’on finit toujours par s’en remettre. Les plaies cicatrisent. Et bien que les cicatrices restent, elles pâlissent. Mais on se connait à peine. Et l’ambiance était à la fête. Et c’est rare qu’on se montre nos bobos les uns aux autres.

Si ça m’a autant interpellée, c’est que le bleu sur ton âme m’a rappelé le mien. Celui que je me suis fait le printemps dernier. Mais ça finit toujours par mieux aller. C’est drôle, le temps pis toute. Ce vieux fléau guérisseur.

Des fois, nos boussoles intérieures perdent le nord. Et c’est correct. Suffit de continuer à nous promener à travers le brouillard. À force de déambuler, on arrive toujours à trouver un point de repère. Les zones grises ne sont pas des pauses. Elles font parties de nos lignes du temps. Un jour à la fois. Ça va aller.

Source photo couverture : Unsplash

2 thoughts on “Le bleu sur ton âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de