Menu

Hommage aux collègues 

Aujourd’hui, j’ai envie de rendre hommage à mes collègues, à ces humains avec qui je partage la majorité de mon temps.

Quand on y pense, on passe en moyenne 35 à 40 heures de notre temps avec nos collègues. Ils sont souvent plus que nos amis, plus que notre famille.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu des bons collègues, que ce soit durant mon premier emploi dans la charcuterie d’un supermarché, quand je travaillais dans un restaurant de restauration rapide, à la station de gaz où j’ai travaillé quelques années, ou encore dans le milieu où je suis depuis les 8 dernières années.

J’ai la chance de vivre une expérience hors du commun en étant libérée de mes tâches d’intervenante sociale pour occuper des fonctions syndicales. Depuis plus de 3 ans à temps complet, je partage mon quotidien avec des gens passionnés, brillants, bouillonnants, intelligents et articulés.

Je mets l’accent sur mes collègues dans mon emploi actuel (soit celui de vice-présidente d’un exécutif syndical local dans le réseau de la santé), parce qu’ils ont changé beaucoup de choses dans ma vie.

Mes collègues ont réveillé une partie de moi qui s’était endormie durant les dernières années. La routine et le quotidien ont fait leur boulot et j’étais beaucoup moins stimulée que je le suis maintenant. J’ai toujours eu à cœur des valeurs de solidarité, de coopération, d’équité et d’entraide – je ne suis pas intervenante sociale pour rien. Ils me challengent à me poser des questions, à m’intéresser à la politique et à faire des choix éclairés chaque jour.

Sans mes collègues, je ne pourrais pas m’accomplir au travail.

La force d’une équipe réside dans la communication, l’entraide, et, malgré les défis du quotidien, je continue d’être reconnaissante de leur présence dans ma vie.

J’ai envie de leur rendre hommage aujourd’hui, parce qu’ils le méritent. Leur présence est souvent indispensable, même si ce n’est que pour avoir un ami avec qui partager mon dîner, parler des derniers potins d’Occupation Double ou me plaindre des derniers mauvais coups de mon chien.

Je vous invite à prendre le temps de souligner l’impact de vos collègues dans votre quotidien ou à leur dire merci. Parce qu’honnêtement, qu’est-ce qu’on ferait sans notre BFF de travail?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de