Menu

Tête-à-tête avec moi-même

Je suis le genre de personne à avoir des idées de grandeur quand je propose des activités. Pourtant, je cherche toujours une porte de sortie quand vient le temps de les réaliser. Pour une raison que j’ignore, je pourrais me prévoir un voyage au Maroc avec quelqu’un que j’ai vu trois fois. Je me dis que ça ne fait pas de mal d’être optimiste. Je dis à mes amis que je vais les accompagner en camping ou en randonnée, je leur dis que je m’occupe d’apporter les collations, que je suis prête pour le défi, que oui, je vais faire la course de 10km que leur bureau organise. Sauf que, je le fais pour vrai une fois sur dix, sinon c’est juste des ouï-dire; bien franchement, la plupart du temps je préfère rester seule, dans mes affaires, direct dans ma zone de confort.

J’ai un seuil de sociabilité qui s’atteint rapidement.

Souvent, ce qui m’aide à passer au travers de semaine c’est la vision d’un tête-à-tête avec moi-même et mes programmes. Vous me direz que je suis paresseuse et vous aurez raison. La plupart du temps, quand je fais des plans, je cherche un moyen de les annuler. Je sais pertinemment que je vais avoir du plaisir, mais c’est plus fort que moi. Je suis bien dans ma bulle et elle est très grande. Je suis incapable de voir trop de gens en peu de temps.

Je suis l’amie, en voyage, qui s’endure plus après trois jours, parce qu’elle n’a pas eu sa minute de solitude.

Tous les matins, c’est plus fort que moi, je cherche une échappatoire aux tâches de la journée. J’espère secrètement que mes cours seront annulés ou qu’il fasse tempête en plein mois de mai.

Être seule, c’est comme une récompense d’avoir passé du temps avec les autres. Je les aime les autres, sauf que j’ai besoin de silence. J’ai besoin de m’habiller en mou, de manger un souper réconfortant, de lire, de penser à rien, de me mettre à off au complet.

J’ai fréquemment besoin d’être toute seule.

Souvent, trop prévoir de chose, ça m’étouffe.

Souvent, j’ai besoin de me retrouver, parce que la vie, ça passe bien bien vite et que pour être heureux, faut s’écouter un peu.

Source

One thought on “Tête-à-tête avec moi-même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de