Menu

Quand y’en a plus, y’en a encore!

Quand y’en a plus, y’en a encore!

J’ai grandi avec cette phrase-là.

Mon papa l’a répétée jusqu’à ce que sa mort nous rentre dedans.

C’est quand il est parti pour toujours que j’en aurais voulu encore et encore justement.

Ma mère a beau aimer les hommes, j’ai quand même pas une liste de pères en back up!

C’est là que tu réalises que les choses reviennent, mais autrement.

En mieux.

La vie, c’est comme l’émission Les feux de l’amour. C’pas tout l’temps l’fun pis ça se renouvelle chaque année pareil.

À l’infini.

C’est rassurant quand même.

Quand y’en a plus, y’en a encore.

Quand la tempête te frappe sur la tête et t’arrache le cœur… de nouvelles mains vont te toucher, t’aimer plus fort.

Quand tu te serres la ceinture parce que les temps sont durs… relève tes manches, travaille à planter des arbres pis l’argent va s’mettre à pousser d’dans.

Quand tu te brailles le corps chaque soir parce que t’es plus capable de rien, parce que tu vois plus l’boute… y’a une seconde, juste pour toi, qui n’attend qu’à te faire rire à nouveau.

C’est au moment où on n’a plus rien qu’on a d’la place pour du neuf.

Il va arriver, promis!

Il va combler ton vide plus vite qu’on remplit ton verre d’eau dans un buffet chinois. Efficace, pareil!

Garde ta tête levée, t’en auras besoin pour voir plus loin.

T’as l’droit de les baisser, tes yeux. Seulement si c’est pour attacher tes lacets et mieux marcher par en avant.

La roue tourne, sans arrêt. Elle s’étourdit elle-même!

Rassure-toi, quand y’en a plus, y’en a encore…

Différemment, mais avec les mêmes bons feelings.

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de