Menu

Singeries, le premier spectacle de danse contemporaine de Mary Lynn

*Détendez-vous, Mary Lynn n’a pas dansé, mais bien assisté au spectacle.*

Assister, voire vivre son premier spectacle de danse contemporaine, c’est une expérience en soi. Une expérience qui demande de l’ouverture d’esprit, de l’humilité et de la proactivité. Autrement dit, il faut investir dans sa consommation d’art en sachant qu’il se peut que cela nous plaise… ou pas. Le but d’un spectacle de danse n’est pas de se faire aimer, mais bien de nous transporter dans un univers chorégraphique distinct et plus encore.

Singeries, une œuvre de la compagnie Mandoline Hybride avec les interprètes et créatrices Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus, propose un univers qui gagnerait à être découvert par tous. Sincèrement.

Du blanc partout

Des objets au sol. Presque partout. Un petit dinosaure, des cotons-tiges, une robe, des TV carrés, des espadrilles. Le tout, blanc. De quoi magnifiquement contraster avec l’environnement noir de la salle. La brillante proposition scénographique sait attirer l’attention et inspirer. Et ce, au point de motiver Mary Lynn à se créer un #ootdfabcrep tout blanc pour le lendemain. J’avoue moi aussi avoir ressenti cette envie pressante d’ajouter plus de blanc et de clarté dans ma vie.


Crédit photo : Svetla Atanasova / Interprètes : Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus

Entre amitié et folie

Ces deux amies qui se singent sur scène dans un univers constamment renouvelé nous transportent dans un univers insoupçonné et pourtant familier. Dans un amalgame de disciplines, dont entre autres le cinéma, le lipsync (oui oui!) et le mouvement, le duo performe avec brio. Elles nous amènent dans un safe place, là où on a envie de rire et de niaiser un peu, de se prendre par la main et chanter une p’tite tune, de lancer des objets et de se faire de nouveaux amis.

Je vous invite à suivre de près Mandoline Hybride et son calendrier de production. Aussi, consommer de la danse, ça fait du bien. Vraiment. C’est à la fois accessible et rafraichissant, surprenant… Même si c’est parfois en apparence tout blanc, la palette de nuances et d’émotions proposée par une œuvre comme Singeries est un bel exemple de ce qu’on peut vivre dans un spectacle de danse contemporaine.

La bonne nouvelle? La saison de La Rotonde ne fait que commencer… On s’y croise?

Mary Lynn et moi, on sera sûrement vêtues de blanc si jamais tu nous cherches.

#invitationmedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de