Menu

4 titres pour vous introduire à la littérature fantastique

Je viens d’une famille où lire est une tradition. Chaque Noël, ma tante m’achetait un livre et je savais que, lorsqu’il serait temps d’aller se coucher, je me cacherais sous les couvertures pour m’évader dans un nouveau monde à la lueur de la lampe de poche. J’ai lu, et je lis toujours, beaucoup de fantastique. J’ai cependant réalisé que plusieurs boudent ce style, peut-être par peur de se retrouver en permanence avec des elfes, des nains et des magiciens. Pourtant, la littérature fantastique est beaucoup plus que ça! J’ai envie de vous faire découvrir certains de mes ouvrages favoris, en espérant qu’ils vous ouvriront la porte (de garde-robe, ou pas – blague de nerd!) sur un univers que vous pourriez aimer…

  1. Neverwhere, Neil Gailman

Vous avez peut-être entendu parler de l’auteur Neil Gaiman. Récemment, un de ses meilleurs vendeurs (American Gods) a été adapté en une série télévisée, assez excellente d’ailleurs. Neverwhere se déroule loin du monde des dieux, dans les souterrains glauques et méconnus de Londres. Un homme a le malheur (ou la chance) d’ouvrir sa porte à une inconnue, ce qui l’entraîne dans une aventure rocambolesque dans un monde si près du sien, mais inconnu. Pas de réel magicien, pas de nains, mais des créatures étranges qui mènent leur combat en parallèle avec le monde du « Londres d’en haut ». Le « Londres du dessous » pourrait même être vu comme une société post-apocalyptique, magie, assassins douteux et filous en tout genre en plus. Une histoire prenante, déroutante et qui vaut définitivement la peine. J’ajoute aussi qu’il y a une héroïne. Yes! Un personnage féminin fort qui sait demander de l’aide, mais qui se débrouille et qui, ma foi, est pas pire badass. On aime ça!

  1. Élantris, Brandon Sanderson

Je dois avouer que j’ai un gros faible pour Brandon Sanderson. Élantris est son premier roman et wow, un vrai bijou! On y retrouve une trame plus « classique » du roman de fantaisie : un royaume, la royauté, les combats à l’épée, de la magie runique… mais aussi des moines démons et une cité autrefois resplendissante dont tous les habitants sont maintenant des genres de zombies, coincés dans un état permanent… Il y a aussi du mystère et juste assez de romance pour faire « awwww » une fois de temps en temps, sans que ça devienne lourd. En gros, le prince, qui sera couronné dans quelques jours, se réveille un matin et est devenu un de ces « zombies ». Il sera jeté dans la cité interdite, d’où il essaiera de résoudre le mystère des gens qui, comme lui, sont enfermés mais ne meurent pas. En parallèle, sa promise (yes, un autre personnage féminin fort et plein de caractère!) arrive, pour découvrir que son prince a disparu et s’attaque aux envahisseurs qui tentent de prendre d’assaut les murs de sa nouvelle cité à coup de religion et de serments. Bien sûr, les deux luttes se rejoindront à un moment. C’est un livre qui coule, c’est un auteur qui écrit incroyablement bien… Je ne veux pas en dire trop, mais vraiment, il vaut la peine d’être découvert.

  1. Beauty, Robin McKinley

C’est bien à la mode, la reprise des contes de fées en ce moment dans la littérature. En fait, je crois que ça l’a toujours été et avec raison. Une trame de départ dans laquelle on peut évoluer tout en allant puiser dans l’imaginaire collectif, il y a de quoi faire quelque chose de beau/de bon. Beauty, vous l’aurez deviné, est une « reprise » de La Belle et la Bête. Puisque c’est mon conte de fées préféré, j’ai été intriguée par ce livre. C’est le premier que j’ai lu de cette autrice et j’ai été charmée. Belle ne vit pas seule avec son père mais aussi avec ses deux sœurs, et l’héroïne du roman déteste son surnom parce qu’au final, elle est une jeune femme ordinaire, qui n’intéresse pas les garçons et qui ne s’intéresse pas plus qu’il faut à eux non plus. Lorsque le malheur s’abat sur la famille, celle-ci doit déménager à l’orée d’une forêt dite enchantée (ou maudite, selon à qui on demande) et c’est là que Belle rencontrera la bête.

Un livre, c’est plus qu’un film. On a le temps de voir évoluer Belle en tant que femme forte, mais aussi de voir se dérouler sous nos yeux l’histoire d’amour qui dure le temps d’une chanson dans le film. Vous connaissez l’histoire de base, je ne vous en dirai pas plus, mais je finirai avec ceci : quand ça ne va pas bien dans ma vie, que j’ai besoin de doux sur mon âme, je lis du Robin McKinley. Un peu de love, un peu de douceur, du vrai monde et une belle plume… Ah!

  1. La dernière licorne, Peter S. Beagle

Il y a fort à parier que vous avez déjà vu le film : une licorne se fait attraper par une vilaine sorcière qui la garde avec d’autres créatures magiques dans une fête foraine. La bête réussit à se sauver, mais elle est trompée, changée en humaine et plus encore. Je vous parle de ce livre parce qu’une de mes bonnes amies n’aime pas le fantastique plus qu’il faut (bien qu’elle soit une lectrice aguerrie) et c’est un de ses livres préférés. Un livre qui parle de la beauté des choses, du danger de vouloir posséder mais aussi du temps qui passe. Pour mon amie, encore jeune lors de sa première lecture, ç’a été une révélation : le temps passe, on disparaît tous, et c’est très bien comme ça. C’est un peu intense, je vous l’accorde, mais la beauté des livres, c’est qu’on y trouve (et on va y chercher) ce dont on a besoin. Donc, un classique, mais aussi un beau miroir sur la réalité.

J’en entends déjà se demande pourquoi je n’ai pas parlé d’Anne Robillard (autrice Québécoise et prolifique qui écrit les Chevaliers d’Émeraude et les Chevaliers d’Antares). Je ne vous en parle pas parce que, personnellement, je n’aime pas les séries, je me vois donc mal vous les vanter. Par contre, c’est en effet du fantastique et c’est une autrice et c’est québécois (je vous ai donné le nom et le titre des séries, c’est quand même pas pire, non?) donc si ça vous intrigue…

Il y a beaucoup d’autres livres et auteurs.trices dont j’aimerais vous parler, mais c’est une introduction et malheureusement, tous les livres ne sont pas toujours traduits ou ils le sont beaucoup plus tard. Voilà quand même des pistes et des gros coups de cœur à moi. Donc, oubliez le Seigneur des Anneaux et laissez-vous tenter par quelque chose?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de