Menu

Survivre à une mi/fin de session avec des symptômes dépressifs

On baigne en plein dans la mi-session et c’est toujours une période difficile et stressante, car toutes nos remises sont en même temps, et nous avons parfois l’impression qu’on manque de temps et de motivation. En général, on s’en sort bien. Pour certains, ça fait déjà quelques fois qu’ils.elles traversent cette période et bientôt, on va juste penser à aller dormir 48h, boire un peu trop, ou disparaitre une semaine pour mieux s’en remettre. 

Mais quand tu passes une période difficile, avec le manque de soleil ou des évènements incontrôlables et vraiment horribles qui se sont passés dans ta vie, des fois, c’est encore plus ardu. Au fil des années scolaires, malheureusement pour moi, j’ai souvent été dans des épisodes très dépressifs lors de mes mi/fins de session. Donc, si c’est votre première fois, voilà mes trucs qui ont fait que j’ai réussi à survivre, pis à ne pas – encore – avoir laissé ma santé mentale derrière moi. 

Ne pas procrastiner aka prévoir tes mental breakdowns

Je me souviens, pendant un bout, je faisais très régulièrement des mental breakdowns, ce qui m’empêchait de travailler un ou deux soirs par semaine. Imaginez, si jamais je procrastinais mes devoirs, jusqu’à la veille au soir, mais que ce soir-là, je suis incapable de travailler, parce que mon cerveau est comme du Jell-o, trop chauffé par les émotions? Catastrophe en vue. En plus, prendre de l’avance, ça permet d’enlever la pression de dernière minute. BON, ça prend beaucoup de motivation, mais je préfère clairement me botter le derrière en début de semaine que commencer à stresser d’être trop triste près de la remise et ne pas être capable de travailler (plus de pression = 2x plus de chance d’avoir un breakdown). 

Et le plus de tout ça, c’est qu’étant donné que je suis généralement en avance, durant la dernière semaine où tout le monde rush pour ses remises, dans mon cas, j’ai déjà terminés mes remises. Ça me permet même de gamer ou bingewatcher une série!

Diminue tes autres responsabilités 

Demander (exiger) moins d’heures à la job? TOTALEMENT! Laisser la vaisselle trainer pendant 2-3 jours? C’est OK aussi! Demander à ses parents de cuisiner pour soi pendant 1 semaine? GO. Personnellement, avant le début de la session ou durant ma semaine de lecture, je me prépare toujours de la nourriture à congeler pour cette période: sauce à spaghetti, pizza et compagnie. Je m’achète sûrement plus de plats congelés que d’habitude et c’est correct aussi. Tsé, je ne veux pas dire d’effacer toutes tes bonnes habitudes de vie, d’arrêter de t’entrainer, ou de mal manger, mais clairement, si tu n’as pas d’énergie un ou plusieurs soirs, c’est OK. Confession: ça m’arrive aussi de ne pas changer la litière, pis de mettre un produit qui capte les odeurs (oups). 

Continue les trucs qui te font du bien

C’est un peu contradictoire avec ce que je disais plus haut, mais la nuance est importante. Si ta bière du jeudi avec tes ami.es te fait vraiment du bien, tu ne devrais pas la sous-estimer. Tout comme ton gym ou te coucher dans ton bain pendant un bout. Au final, ça aère l’esprit et travailler sera ensuite vraiment plus efficace.

Dormir

C’est quelque chose que beaucoup d’étudiants ont tendance à sous-estimer, mais si tu ne vas pas bien, le manque de sommeil est ton pire ennemi. Comme tu manques de sommeil, tu vas plus angoisser, tu vas être moins efficace et tu vas avoir plus de difficulté à dormir, ce qui risque de te faire plus angoisser, pis le lendemain ça recommence, mais en pire.

Trouve ton réconfort

Quand je ne vais pas bien, j’ai des chandails préférés que je porte. Ils sont vraiment laids, mais me font du bien (genre un chandail avec un cochon dessus). Des fois aussi, je m’achète un gâteau à l’érable. D’autre fois, j’écoute en boucle des chansons un peu trop quétaines. Si toi, le Kraft Dinner, ça te réconforte, c’est ben correct. Faire les trucs qu’on ne s’autorise pas à faire normalement, mais qui nous font du bien, ça aide vraiment durant ces périodes. 

Finalement, respecte tes limites, bois de l’eau (lol), pleure dans les toilettes entre deux cours si t’en as envie (ou devant tes ami.es aussi). Pis on se dit bonne chance, on est beau.belle, fort.e  et capable, ça va bien aller!

* Idéalement consulter un professionnel de la santé est aussi dans la liste, mais parfois les services sont pleins ou le temps d’attente est long. Sachez que les écoles ont toutes des ressources pour nous aider dans des moments difficiles et n’hésitez jamais à consulter pour avoir du support. 

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de