Menu

Cette urgence de vivre

J’ai peur de mourir d’une maladie ou d’un problème de santé. Il y a près de 4 ans, j’ai commencé à ressentir des drôles de palpitations dans ma poitrine. Mon cœur pouvait sauter un bond, ralentir drastiquement parfois ou aller plus vite qu’à la normale. J’avais plusieurs symptômes étranges et, quand tu connais ton corps, tu le sais que ça signifie qu’il y a quelque chose qui cloche.

J’ai fait quelques tests, mais les docteurs (de clinique, car je n’avais pas de médecin de famille) me disaient toujours que c’était la faute de l’anxiété. Au début, je les écoutais. OK oui, ça se peut. Cependant, je suis quelqu’un qui analyse beaucoup et j’ai vite compris que ce qui me causait ma petite anxiété était le fait que je ne me sentais pas bien. Je voulais avoir un suivi plus sérieux. Aujourd’hui j’ai accès à un super médecin de famille qui me prend au sérieux et qui m’aide à définir mon anxiété. Je n’ai pas peur de mourir d’un accident de voiture ou d’une attaque de requin, non, la mienne est réellement liée à la santé, aux organes vitaux à ta survie. Je ne sais pas d’où ça vient honnêtement, mais j’y travaille. Elle n’est pas omniprésente, mais je me dis que tant que je n’ai pas fait tous les tests possibles pour me rassurer, elle ne partira pas.

J’ai toujours voulu vivre ma vie à fond, et depuis que j’ai cette peur (fondée ou non), c’est encore plus profond. J’ai tellement d’envies, de projets et d’ambition que j’ai « peur » de manquer de temps. J’ai peur de ne pas avoir assez de temps pour accomplir tout ce que je veux faire. J’ai comme une urgence de vivre. On ne sait jamais combien de temps il nous reste, alors il faut profiter de chaque moment qu’on a et surtout se remémorer l’essentiel à nos yeux.

On l’entend souvent mais on l’écoute rarement : on n’a qu’une seule vie à vivre. Il ne faut pas la laisser passer. Si tu te sens comme dans un tourbillon de non-sens, que ça va trop vite ou, au contraire, qu’il ne se passe rien, il est temps de te poser quelques instants et d’avoir une réelle conversation avec toi-même, pas juste en surface. La vie, c’est tellement important et l’humain a tendance à la prendre pour acquise et à regretter de ne pas avoir fait ci ou ça quand c’est fini. C’est vraiment triste.

Demande à toi, à ton petit cœur, comment ça va. Rappelle-toi tes valeurs. Rappelle-toi tes rêves. Rappelle-toi ce qui te fait le plus de bien. Rappelle-toi ce qui te fait vibrer comme personne. Prends un cahier de notes et un café, et réfléchis. C’est facile de banaliser ces moments, pourtant ils sont ô combien importants. T’sais, la fameuse bucket list? Je te conseille de t’en faire une pour mettre tes idées au clair. Si tu peux l’afficher dans ta chambre pour pouvoir la regarder tous les jours, c’est encore mieux. C’est une bonne façon de te rappeler tes buts et tes envies. Quand tu sens que le tourbillon veut reprendre le dessus, regarde ta liste, regarde ta personne sur papier. Rappelle-toi qui tu es et si ta vie en ce moment concorde avec cela. Y’a rien comme gâcher sa vie en n’étant pas soi-même et voir « une autre personne » la vivre à sa place.


Source

Une chose qu’on m’a souvent dite et que je répète à tout le monde, c’est que tu es la seule personne responsable de ta vie. Alors si tu n’es pas satisfait.e, prends les choses en mains. Il va toujours y avoir des contraintes que tu ne pourras pas contrôler, mais tu peux maîtriser tes réactions et tes actions face à celles-ci.

Je te souhaite d’être bien. Je te souhaite de te faire du bien. De ressentir le vent sur ta peau, le frisson que te donne ta chanson préférée. D’être bien entouré.e. Je te souhaite que ta vie soit 100% la tienne et à ton image pis de pas oublier trop longtemps que tu en a juste une.

Dans mon cas, mon petit cœur, quand il s’emballe, il me rappelle que j’ai le droit d’être heureuse et de faire les choses à mon image. Que si je veux faire quelque chose, eh bien de faire en sorte que ça arrive. Il me rappelle de ne pas trop m’en faire avec les petits et grands tracas de la vie, car il y a toujours une solution. Il m’aide à me souvenir de l’essentiel. C’est comme ma petite alarme interne qui vient sonner quand je suis trop sur le pilote automatique. On verra bien ce qu’il en est avec celui-ci, il n’y a probablement rien.

Je te souhaite de vivre ta vie pleinement. De ne plus perdre une seconde à ne pas être satisfait.e. Je te souhaite plein d’amour et du soleil. Du positif et du plaisir.

C’est beau, la vie.

Encore plus beau quand c’est toi qui tiens le volant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre