Menu

Amour Amour

Cette semaine, nous avons eu l’occasion d’avoir une invitation média pour la troisième représentation de la pièce Amour Amour au théâtre Premier Acte. Une immersion dans un monde artistique complètement différente nous attendait. On vous parle ici de nos impressions et si on vous donne assez le goût pour aller la voir, celle-ci est encore à l’affiche jusqu’au 2 novembre prochain.

« J’ai eu la chance d’assister à une pièce de théâtre comme je n’en avais jamais vu auparavant. Une pièce qui, dès les premières notes de musique, m’a fait me poser des questions. Par sa vision à la fois translucide et opaque, nous avons été transportés dans un univers parallèle donnant sur un portrait imagé des différentes étapes de la vie. Très loin du classique appris dans les cours de science au secondaire, Amour Amour se veut une critique du monde moderne alliant l’humour et la réflexion. Tout ne passe pas nécessairement par la parole, mais nous sommes en mesure de comprendre ce que l’auteur désire faire passer à travers ses comédiens.

Définitivement, je me suis questionnée pendant les 1 h 45 de la pièce. Le pourquoi du comment peut être nébuleux pour certains. Par contre, une fois sortis de ce monde unique, la remise en perspective des différents sujets abordés se fait assez bien : la naissance, l’évolution, le pourquoi, l’immigration, je pourrais continuer la liste encore longtemps, sont tous des sujets qui ont eu leur place dans cette œuvre. Je ne saurais par contre pas dire si je penche pour l’amour envers cette pièce ou seulement une appréciation de l’œuvre. Je crois que plus les jours avanceront, plus je ferai du chemin sur ce qui y a été traité. Un théâtre nouveau, actuel, de bon goût, mais surtout mettant en commun son et texture pour nous garder captivés tout au long de cette mise en scène. »

– Anaïs Robert

« N’étant pas un spectateur de théâtre assidu, je ne savais pas à quoi m’attendre. Les premières minutes m’ont subjugué. J’ai vraiment senti une bulle se créer entre moi et ce qui se déroulait devant moi. On a su capter mon attention à 100% (chose assez rare). J’ai cru percevoir de belles inspirations du réalisateur cinématographique Stanley Kubrick, que j’affectionne particulièrement. J’ai cru ressentir cette influence autant au niveau des effets visuels de lumière que de la musique et de l’ambiance générale.

Ce que j’ai particulièrement apprécié d’Amour Amour, c’est l’ambiance aliénante que l’on ressent lors de la pièce. Des êtres en quête de sens pour leur existence qui ont tous plus ou moins un niveau d’éveil différent. Il y a tellement de références à des époques et des lieux. J’ai apprécié l’impression d’être dans un monde futuriste mais empreint de repères des années 80. Je ne sais toujours pas où je me situe par rapport à cette pièce. Probablement quelque part entre le malaise et le questionnement. Vraiment, du bon travail. »

– Jonathan Savard

#invitationmedia

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de