Menu

1 chanson, 1 livre et 1 film à découvrir MAINTENANT!

Une chanson

Je pense qu’il n’y a pas une journée qui passe sans que j’écoute de la musique. Dans ma douche, pendant que je cuisine, dans le métro, pendant ma pause, pour dormir, pour écrire, pour étudier, partout. Bref, la musique m’accompagne dans la majorité de mes activités. Cet intérêt pour la musique a toujours été là et me donne toujours envie d’explorer de nouveaux genres et artistes. Ce mois-ci, j’ai décidé d’accorder une plus grande partie de mon attention à un artiste que j’avais découvert l’automne dernier. C’est grâce à sa chanson Powerlines que j’ai découvert quelques chansons de RIZ LA VIE. Ce dernier a récemment sorti une chanson qui m’a instantanément plu. Intitulé Saturn, le morceau est assez cryptique. Malgré le fait que j’ai appris les paroles par cœur juste pour me sentir bad ass de rapper les verses, je ne suis pas amplement sûr de quoi exactement l’artiste parle. Faisant des références autant à la surconsommation qu’à Fast and Furious, le rythme de la chanson et le timbre de voix de RIZ LA VIE donne vraiment envie de chanter avec lui. Mes paroles préférées de la chanson sont sans aucun doute : From where I’m sat, the moon looks like dew in the grass, but your eyes are huge, can you tell if i’m doing bad? 

Un livre

Cette année, l’une des résolutions que j’avais prise était de recommencer à lire de façon régulière, pour mon plaisir personnel. Quand j’étais petit, je me rappelle que j’aimais tellement lire que je le faisais en cachette la nuit au lieu de dormir. Avec le temps et la technologie, j’ai perdu cette habitude et ce goût pour la lecture. Je pense que l’imposition de lire des livres que je n’avais pas envie de lire pour les cours de français du secondaire m’ont négativement influencé. J’ai donc recommencé graduellement et ça me fait tellement du bien. Je trouve que c’est tellement un beau moyen de passer le temps au lieu de regarder la vie d’autres gens défiler sur l’écran de mon téléphone. Ce mois-ci, j’ai lu Trente de Marie Darsigny et je ne pourrais pas recommander davantage ce livre. L’histoire que raconte l’auteur est présentée dans une forme très singulière alors qu’on y lit un parfait mélange de monologue, de poésie, de prose et d’essai. L’auteur raconte dramatiquement comment l’atteinte de la trentaine la terrorise, parsemant son texte de touches d’humour ici et là. Au final, mon expérience de lecture m’a donné l’impression de connaître l’auteure comme une amie qui partage ses inquiétudes de vie.

Un film

Maintenant que l’automne est officiellement commencé, les soirées où l’on se recroqueville sur le sofa avec une couverte pour regarder un film sont enfin de retour. Ne sachant pas trop quoi regarder un soir la semaine dernière, je me suis rappelé la recommandation qu’un ami de voyage m’avait faite. J’ai donc entamé le visionnement de tous les films de Yorgos Lanthimos, réalisateur grecque. J’ai commencé avec The Favorite, un film qui m’a plu mais sans plus. Le soir suivant, j’ai regardé The Lobster et j’ai été grandement impressionné. Le film prend place dans un univers où, lorsqu’on devient célibataire, une période de 45 jours nous est allouée pour retrouver un partenaire, sans quoi l’on sera transformé en un animal de notre choix. Les nouveaux célibataires séjournent ainsi dans un grand hôtel où ils prennent part à des activités visant à trouver la bonne personne puis partent à la chasse des célibataires s’étant enfuis de l’hôtel. La capture d’un célibataire rebelle résulte en l’acquisition d’un jour de plus pour s’accoupler. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas spoiler, mais l’absurdité du film qui a un ton très sérieux est hilarante. On y voit des stéréotypes de société ridiculisés. Les dialogues et le jeu sont excellents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de