Menu

Tu sais que tu es né avant l’arrivée d’Internet quand…

Sans nécessairement remonter jusqu’aux années « mille neuf cent tranquille », je t’amène 30 ans en arrière. 30 ans seulement et tellement de changements. 30 ans c’est la première « batch » de la génération Y, celle qui ne s’associe pas nécessairement aux milléniaux et pas vraiment au baby-boomer. Une génération qui a connu l’arrivée de l’internet et qui s’y est habituée très rapidement.

Parlant d’Internet, te souviens-tu de la misère qu’on avait pour se connecter sur le réseau? T’sais quand ton Windows 95 te jouait une symphonie de son de robot en essayant se connecter sur le réseau téléphonique? Parce que oui! Si tu voulais utiliser l’Internet, il te fallait non seulement beaucoup de patience, mais aussi monopoliser ta ligne téléphonique. Ça fait que mon Windows 95 me servait pas mal plus à performer au Démineur pis au FreeCell.

Bref, utiliser internet égalait ne pas avoir accès au téléphone de maison. Le téléphone. Ça aussi, c’est une autre affaire qu’on a vue apparaître et évoluer, plus particulièrement, le fameux cellulaire. J’ai eu mon premier téléphone cellulaire à 16 ans et je me souviens que c’était un de mes plus gros achats à vie. Un petit téléphone portable vert pâle et blanc qui s’ouvrait en deux sur un minuscule écran embrouillé et un clavier numérique. J’ai bien dit : numérique. Il n’y avait pas de clavier « lettrique ». Ça veut dire que pour écrire SALUT, je devais peser sur 7-7-7-7-2-5-5-5-8-8 (attendre un peu) puis 8. Et même avant ça, avant d’être capable de se texter, on s’envoyait des lettres écrites, pliées de mille et une façons originales, qu’on faisait passer d’un pupitre à l’autre ou qu’on coinçait dans une craque de casier à l’école.

Pis les numéros de téléphone de tes amis.es, tu les connaissais par cœur. Quand t’appelais pis que c’est sa mère qui répondait, tu l’entendais crier : SIMOOOOONNNN!!!! TÉLÉPHONNEE!!! Mais si t’avais le malheur d’appeler sur l’heure du souper ou passé 21 h, tu te le faisais dire en titi. Dans le temps que le souper en famille était sacré.

Les photos, ça aussi, c’est une autre affaire. Mon premier voyage à l’extérieur du Canada, je l’ai fait en 2001 ou 2002. On s’entend que je n’avais pas de Huawei Pro 30 X Atlas 600CC pis toute. J’allais au Wal-Mart m’acheter un paquet de 4-5 kodaks jetables. Clique, crinque, clique, crinque, « tic », il est vide. En revenant de voyage, on faisait développer nos photos en double ou en triple pour pouvoir se les échanger. Pis ça restait entre nous.

On n’était tellement pas technologique que la pire punition que nos parents pouvaient nous faire c’est de nous empêcher d’aller jouer dehors. Hé! C’était ben plus le fun d’aller jouer à la tague ou à la momie dans les modules en arrière de l’école avec un petit sac brun de bonbons à une cenne. Quand pendant les récréations tu jouais à la marelle, aux billes ou aux « pog », pis que t’étais donc fière de montrer ta belle collection : « Check mon nouveau slameur!! ». Tout ça semble ci loin derrière alors qu’on ne parle que de 20-30 ans gros max. Et j’en passe tellement! Les Walkmans, les Polly Pocket, les tamagotchis, les VHS, les acétates, etc.! On dirait ben ce qu’on voudra de la technologie pis toute, moi mon enfance, je ne l’échangerais pour rien au monde.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre