Menu

Je suis une « control freak »

Je suis une control freak. Voilà, c’est dit. On a tous des défauts. Le mien, du moins mon plus gros, c’est d’être une obsédée du contrôle. Et ce, constamment.

On rit ben des « germaines » dans la vie. Ces fameuses femmes – ou hommes, mais vous comprenez le principe – qui veulent toujours tout décider et faire chaque chose à leur façon. Je sais en être une dans certains aspects de ma vie, et c’est pas toujours facile à vivre.

Un ami m’a dit récemment qu’il y a souvent une raison derrière chaque défaut. Ça ne les excuse pas, mais ça permet de comprendre. Eh bien, la raison de mon obsession pour le contrôle, c’est l’anxiété. J’avais jamais fait le lien avant de lire là-dessus récemment. Je veux avoir le contrôle parce que je suis bien dans mes pantoufles. J’ai peur qu’un élément perturbateur vienne tout chambouler mes plans. Ne pas savoir ce qui pourrait arriver me terrifie, alors je planifie tout au quart de tour pour tout prévoir.

Et le pire, c’est que je ne me considère pas comme quelqu’un de perfectionniste ou ayant un sentiment de supériorité. Je ne veux pas avoir le contrôle car je crois que je ne fais pas d’erreurs, au contraire. C’est simplement qu’il est plus facile d’anticiper ce qui va se passer lorsque c’est moi qui est aux commandes. Si c’est moi qui décide de tout, je connais donc chaque petit détail, je peux planifier tout ce qui se passera, ce qui calme mon insécurité par rapport à tout ce qui pourrait arriver. Même s’il n’arrive jamais rien de grave.

C’est impossible de tout contrôler. La vie se charge de défaire nos plans. Il faut que je cesse d’avoir confiance seulement en mes capacités. Essayer de faire confiance aux aléas de la vie qui nous entoure. Essayer de laisser la conduite du gouvernail à quelqu’un d’autre que moi. Car les vagues qui nous frappent ne disparaîtront pas. Il faut apprendre à vivre avec toutes les questions laissées sans réponses et les situations inconnues.

J’ai décidé que j’essayais de lâcher prise sur une chose par jour pendant un mois, pour être moins « germaine ». Mais je commence demain. Je dois aller réorganiser le lave-vaisselle, les couteaux sont mal placés.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre