Menu

Sommes-nous en vie?

Travaillons-nous trop?

Est-ce que le boulot passe avant tout?

Tu ne te souviens pas de la dernière fois que t’as pu assister au classique souper de filles du samedi soir? Ton chien ne te reconnaît plus quand tu rentres chez toi pis ton chat fait le saut chaque fois qu’il te voit? Tu n’as pas pu aller cueillir de pommes cette année, t’es resté.e blême tout l’été et la seule activité physique que tu feras cet hiver c’est pelleter?

Tu es tout le temps au travail, tu déjeunes là, tu dînes là et tu soupes là. Tu comprends pas pourquoi ton lit, lui, n’est pas là. Et quand tu es chez toi, ben tu réponds à des emails, tu reçois des textos pour remplacer des collègues ou ben tu te fais faire des reproches sur la journée qui vient de passer.

Tu dois être dispo sur appel.

Tu dois être dispo de nuit, de soir, de fin de semaine, aux fériés.

Tu penses que ta petite nièce a encore 5 ans, mais c’est juste que tu as raté ses trois derniers anniversaires.

Tu lis des articles qui te donnent des trucs de gestions de temps, car t’as juste pu le temps d’avoir du temps.

Et ton moto dans la vie, c’est : « J’dormirai quand je serai mort.e. »

Tu n’es pas capable de dire non, car tu veux plaire. Car tu veux prouver que tu es capable. Tu te dis qu’un jour, ça va te revenir, que tous tes efforts seront récompensés.

Est-ce que faire un métier qui nous passionne, c’est assez? Ou en fait, est-ce que c’est une bonne excuse? Est-ce que ça aide à donner toutes ces heures qui ne nous reviennent pas? Est-ce que la passion est une bonne raison de se sentir plus chez soi à la job que dans son propre foyer?

Personnellement, j’adore mon travail, J’aime aller travailler, j’arrive d’avance à mon quart parce que j’ai hâte de m’y rendre et je me trouve chanceuse d’aimer ce que je fais car je sais que ce n’est vraiment pas le luxe de tous… Mais, est-ce que c’est quand même une bonne raison?

Salut, je m’appelle Stéphanie et je suis workaholic.

Est-ce que je serais supposée passer plus de temps chez moi qu’à une de mes 2-3 jobs et mon bénévolat? Je sais pas si je passe à côté de la vie ou si c’est ça, ma vie.

J’ai pas envie qu’on me demande ce que j’ai fait de mes jeunes années et répondre : « Ben, j’ai travaillé. » Il me semble.

Il faut apprendre à décrocher et à quitter la job quand il le faut. C’est malsain que le travail nous suive dans nos foyers, par des textos de remplacement, des emails de gossage fatigants ou des bosses frustrés.

Apprends à dire non, dude. Même si t’aimes ta job, la vie n’est pas ton travail et tu es plus qu’un boulot.

Écris dans ton agenda qui déborde la tâche suivante : prendre du temps pour toi. Sois en vie!

Je sais pas… Qu’est-ce que t’en penses?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre