Menu

Le devoir citoyen, c’est plus que le jour des élections

Comme vous le savez, le 21 octobre 2019 était jour d’élections fédérales. Une journée où on nous demande spécifiquement de faire notre devoir de citoyen pour faire valoir notre voix et faire briller notre démocratie. Par contre, lorsqu’elle est finie, j’ai parfois l’impression que les dirigeants n’en font qu’à leur tête et qu’ils ne souhaitent plus nécessairement entendre notre point de vue, sauf quand il s’agit de les réélire. Pourtant, voter n’est qu’un de nos nombreux devoirs de citoyens en matière de politique!

J’ai donc envie de vous montrer comment, avec nos petits gestes quotidiens, nous pouvons continuer à nous impliquer politiquement.

  1. S’informer au quotidien

Bon, on va se l’avouer : à 7h du matin sur la toilette à regarder notre Instagram ou notre Facebook, notre premier réflexe n’est pas nécessairement de s’informer sur la politique. En revanche, comme le dit si bien l’adage : « Knowledge is power. » Il est facile de se perdre dans le néant de nos petites vies personnelles, mais la vie collective est tout aussi importante et il faut s’engager ou rester engager, et ce, même après la journée des élections. Dites-vous qu’il est dans l’intérêt des dirigeant.es que la société soit désengagée afin qu’ils puissent prendre des décisions sans avoir à se justifier, d’où l’importance de rester informé.e pour éviter que des lois soient votées contre notre volonté!

Nous, les millénariaux et millénariales, cellulaire en main comme une extension de notre personne, nous sommes ceux et celles qui peuvent être le plus au fait de la politique si nous nous en donnons la peine! Pour ce faire, on peut consulter des plateformes d’informations pour avoir différents points de vue et ainsi se bâtir sa propre opinion des partis et de leurs idéologies. Il faut aussi s’informer sur les différents paliers de gouvernement : municipal, provincial, fédéral… Ces instances ont un impact sur notre vie au quotidien sans que nous nous en rendions compte. En s’informant sur qui fait quoi et de quelle manière, nous pouvons voir comment notre pouvoir de citoyen influence les règles, les lois et les services que nous avons, et voir ensuite avec qui discuter si nous souhaitons que des changements soient faits pour notre communauté!

  1. Avoir conscience de notre portée politique individuelle

Saviez-vous que si, par exemple, nous décidions collectivement de boycotter les concombres anglais emballés dans du plastique à l’épicerie (la plus belle niaiserie de l’humanité, selon mon humble opinion), les épiceries nous serviraient des concombres anglais sans cette inutile parure. Notre pouvoir d’achat en tant que consommateur.trices est excessivement important et nous avons ici un réel pouvoir de changement. Nous pouvons aussi signer les pétitions qui nous tiennent à cœur qui circulent sur le net ou participer aux manifestations qui nous concernent pour poursuivre notre implication! Une autre action qui est super accessible mais que peu de nous faisons, c’est de prendre part aux débats politiques dans nos partys de famille! On les évite souvent, mais qui sait si on ne pourrait pas influencer grand-papa à changer d’allégeance politique avec une bonne discussion salée sur l’environnement, entre deux bouchées de pouding-chômeur, hein? C’est une action qui pourrait avoir une grande portée politique!

  1. S’impliquer dans notre communauté

Un proverbe sénégalais dit qu’il faut l’aide de toute une communauté pour élever un enfant. Note société est, certes, plus individualiste que la société sénégalaise, mais le principe reste intéressant. C’est ensemble que nous pouvons faire une différence. En s’impliquant dans notre communauté par le bénévolat, en aidant son prochain ou en participant aux activités de nettoyage des berges, on peut faire un petit pas ensemble vers quelque chose de mieux! Pas besoin d’être Mère Teresa pour s’impliquer un minimum, il faut juste choisir une cause qui nous tient à cœur et s’y engager avec le temps et les ressources que l’on a. Pas de pression, juste le bonheur de s’impliquer pour plus grand que soi (et tu peux même mettre une photo sur ton Insta après, pour inspirer les autres!). Comme dirait Guillaume Pineault : « Qu’est-ce que tu veux de plus? ».

Alors? Vas-tu ajouter cela à ta liste de résolutions pour l’année 2020?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre