Menu

Des nouveautés à ajouter à votre liste de lecture

Que vous soyez à la recherche de votre prochaine lecture ou que vous ayez, comme moi, une pile grandissante de livres à lire, je vous propose quelques titres de la rentrée littéraire qui ont retenu mon attention.

Pour mémoire (Petits miracles et cailloux blancs)

C’est d’abord la couverture qui m’a attirée : quelques cerceaux de broderie sur un mur de lambris blanc. Une impression de réconfort se détache de ce livre avant même sa lecture.

Sur quelques mois, Dominique Fortier et Rafaële Germain s’échangent des petites perles du quotidien qui réchauffent le cœur. Elles s’arrêtent un temps pour apprécier le vrai, le beau, le simple, qu’elles entassent sur les pages pour les garder à jamais.

Quatrième de couverture : Cet ouvrage est un répertoire de miracles fragiles et minuscules que nous avons choisi de garder comme on conserve les fleurs entre les pages d’un livre pour pouvoir continuer à les admirer en hiver – une manière d’antidote au cynisme, à l’absurde, au découragement qui nous assaillent du dedans comme du dehors.  

Carnets de parc

Véronique Grenier, auteure d’Hiroshimoi, revient avec son troisième recueil de poésie publié aux Éditions De Ta Mère. Dès les premières lignes, Carnets de parcannonce une longue promenade pour apaiser une tête remplie de questions. On y retrouve avec plaisir la poésie douce et franche de Grenier qui observe la vie le cœur grand ouvert.

Quatrième de couverture : C’est un lieu rond. On y arrive du dessus parce qu’on l’a ressenti. Un jour de trop. Il y a des arbres. Un plan d’eau. Des aires de jeux. De repos. Faut faire le tour. Longer le bord.
Choisir la vie, le vide.

Au parc du last call, on se teste l’espoir, le vouloir, le soi, une épreuve à’ fois.

Zéro douze

Parce que j’aime ça, moi, les livres qui sortent de l’ordinaire. Parce que ça me fait penser au recueil Milk and Honey de Rupi Kaur.

Avec le recueil Zéro douze, la chorégraphe et danseuse Marie Chouinard nous partage des souvenirs de son enfance avant l’âge de 12 ans. Avec la voix de la petite fille qu’elle était et la poésie de l’artiste qu’elle est devenue, l’auteure partage plusieurs anecdotes personnelles qu’elle accompagne de dessins de style bonhomme allumette.

Description de l’éditeur : Dans une langue libre et vivante, elle raconte son enfance de zéro à douze ans, au fil de textes poétiques courts, lumineux et pleins d’humour. Des grandes joies aux petites tragédies du quotidien familial, l’auteure nous livre des anecdotes enfantines à la fois curieuses et émouvantes, singulières et universelles, qui révèlent la construction d’une identité.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre