Menu

Promenons-nous dans les bois

L’automne peut parfois être lourd, il y a certains matins où notre lit serait notre meilleur ami, où l’on aimerait y rester pendant plusieurs heures à se remémorer de bons souvenirs ou simplement à regarder le temps passer. Mais quoi de mieux que de se lever finalement en décidant qu’aujourd’hui on accomplirait quelque chose, qu’on sortirait de nos habitudes et qu’on partirait à la découverte! Ceci m’arrive périodiquement, et souvent cela fait partie de mes meilleures décisions. On ne se le cachera pas, plus les journées raccourcissent, plus on a le moral dans les talons surtout un dimanche quand tu n’as rien de prévu à l’horaire. Pas besoin d’aller loin pour passer un bon moment : pour moi qui habite à Québec, il y a de nombreux endroits encore ouverts à l’automne qui sont parfaits pour passer un bon moment lors d’une journée colorée et ensoleillée et, qui sait, prendre de bonnes photos de paysages.

Voici quelques endroits que j’affectionne particulièrement :

– La Montagne à Deux Têtes à Ste-Brigitte-de-Laval : un 7,5 km donnant deux beaux points de vue.

– Réserve naturelle de faune du Cap-Tourmente : une variété de sentiers de tous niveaux et de toutes les longueurs.

– Parc naturel régional de Portneuf — Secteur des gorges de la Rivière Sainte-Anne à Saint-Alban : un petit sentier très accessible, mais superbe.

– Territoire du marais Léon-Provencher à Neuville : un 4 km mixte qui se fait autant à la marche qu’en raquettes ou en ski de fond l’hiver.

– Sentiers des Caps à St-Tite des Caps : une grande variété de sentiers praticables autant en été qu’en hiver.

Je pourrais continuer la liste encore longtemps, mais il s’agit de celles qui sont moins achalandées selon moi à proximité de Québec.

Au fil de toutes mes randonnées avec des gens différents ou seule, je me suis rendu compte de certains éléments qu’on néglige souvent quand on se promène dans les bois. J’ai décidé de vous partager ces éléments :

  • Prendre le temps de s’arrêter : souvent, quand on part en randonnée, on a un objectif bien clair en tête en lien avec le nombre de kilomètres relié au trajet, mais également la durée qui est censée être accordée à celui-ci. Parfois, j’ai l’impression qu’on focalise davantage sur ce temps qui représente notre objectif, que de prendre un moment pour regarder ce qui nous entoure, de se poser pour admirer ou seulement prendre un instant d’arrêt pour réfléchir et avoir une occasion pour penser à soi.

nature, randonnée, Québec

  • Admirer les gens qui nous entourent : en randonnée, la plupart du temps on se concentre sur notre personne et sur les gens de notre groupe sans prendre vraiment le temps de regarder les autres personnes qui font également le même trajet que nous et qui profitent d’un moment agréable en plein air. Depuis quelque temps, je prends davantage ce temps et j’ai vu de belles choses. Rien de mieux que voir un couple heureux qui décide de prendre un moment commun pour faire quelque chose qu’ils aiment, un groupe d’amis qui se « challenge », des gens qui s’initient à ce sport ou comme dans la photo ici-bas, une mère qui vient passer du temps de qualité avec ses enfants et qui leur montre qu’il y a un monde tellement immense à l’extérieur. Parfois, il est également possible d’être témoin de gens pratiquant un autre sport tel que l’escalade, la course de sentier, le canot… et qui ont énormément de plaisir, mais qui travaillent aussi très fort. Chaque petit moment est pertinent et il est toujours intéressant de voir le bonheur des autres. J’ai eu la chance, un jour, de voir des gens se préparer pour l’escalade de glace, mais également capturer leur pyramide par une belle journée ensoleillée.

nature, randonnée, Québec
nature, randonnée, Québec

  • Immortaliser les bons moments : souvent, que ce soit avec notre cellulaire ou notre appareil photo, on aime capturer de beaux paysages ou les gens qui nous accompagnent, mais il arrive parfois que nous hésitions à le faire de peur de ralentir notre groupe ou de déranger les autres randonneurs. Il faut de temps en temps penser davantage à soi qu’aux autres et prendre le temps de faire quelque chose qui nous fait du bien. Souvent, les gens sont même heureux de participer à notre œuvre. Ici, nous en avons une belle preuve : mon amie s’est prêtée au jeu, et cela donne un résultat très intéressant. J’oserais même dire qu’il s’agit de l’un des meilleurs clichés que j’ai pris à ce jour, car il est spontané, mais il permet également de voir à quel point une photo peut prendre de la perspective et qu’on n’a pas besoin d’être un pro pour faire de belles photos.

Ces trois éléments, qui sont bien simples, m’ont permis de rendre mes randonnées bien plus agréables parce que, pour une fois, je mettais maintenant l’accent sur tout ce qui m’entourait et non seulement sur la randonnée en soi. Je vous encourage très fortement à aller découvrir ce que le Québec nous offre pour passer de beaux moments, mais également pour capturer des clichés incroyables.

© photos : Anaïs Robert

One thought on “Promenons-nous dans les bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de