Menu

Je suis une nomade

Plusieurs personnes n’osent pas le changement dans la vie. Beaucoup d’entre eux préfèrent la stabilité, car ils sont bien dans leurs habitudes et leur petite routine. C’est compréhensible, la stabilité permet un confort.

D’autres personnes sont tout le contraire. Elles cherchent le changement. Elles aiment sortir de leur zone de confort et être déstabilisées. Je suis comme ça. Lorsqu’on fait face à du nouveau, c’est d’abord déboussolant, certes, mais on finit par apprendre et s’y adapter. J’ai donc ce mode de vie parce que j’ai soif d’aventures, de nouveauté. Je vis avec l’excitation de repartir vers une nouvelle destination. Lorsque je reviens, je suis heureuse de revoir mon entourage, mais j’envisage déjà mon prochain départ vers une nouvelle expérience enrichissante.

Alors que, pour certains, le terme nomade réfère surtout au voyage, ce terme me définit également dans mon quotidien.

Je déménage régulièrement, je n’ai pas vraiment d’endroit que je pourrais appeler officiellement mon chez-moi. Je n’ai pas ce besoin de matériel qui me permet de me sentir à ma place. J’ai juste besoin d’un espace qui me permet une certaine intimité et de me sentir en sécurité.

Au grand désespoir de ma famille, je choisis des emplois et des domaines d’études diversifiés. J’ai envie de toucher à tout. Alors que certaines personnes ne savent pas quoi faire dans la vie par absence d’intérêts, moi j’en ai juste trop. Je voudrais essayer tous les métiers du monde. J’ai ce désir d’ouvrir mes horizons.

Le nomadisme qualifie donc plusieurs aspects de ma vie et emmène souvent de l’incompréhension dans mon entourage. Plusieurs préféreraient que j’aille un vrai chez-moi avec un copain et un emploi stable. Peut-être qu’un jour je serai rendue là, mais, pour l’instant, j’aime mon nomadisme.

Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de