Menu

Tes complexes : ouin pis?

« J’ai des boutons. »

« J’ai des petits seins. »

« Je suis grosse. »

« J’ai les dents jaunes. »

« J’ai des poignées d’amour. »

« J’ai de la cellulite. »

« J’ai des vergetures. »

Ouin pis? Est-ce qu’il y a réellement quelqu’un qui va moins t’apprécier parce que t’as un 10 livres de trop? Vas-tu être moins performante dans ton emploi parce que tes dents sont un peu jaunes et pas parfaitement alignées? Quand tu vas mourir, penses-tu vraiment que les gens vont se rappeler de toi à cause de ta taille de guêpe, tes lèvres pulpeuses, ta peau de bébé et tes abdominaux de fer? Pose-toi la question : « Est-ce vraiment ça qui me définit? »

Quand tu croises ton reflet dans le miroir, t’sais ce fameux miroir que tu préfères parfois éviter parce que tu ne t’aimes pas, je t’invite à te regarder. Pour vrai. Essaie de laisser de côté tes 3 ou 4 petits boutons d’acné, tes sourcils pas parfaitement épilés et ton nez trop long dont tu as hérité. Essaie de voir en-dessous de tout ça. Là où le cœur se trouve.

Mon amie, c’est à l’intérieur de toi que se trouve tout ce que tu es en tant qu’individu. C’est là que sont cachées tes qualités, tes forces, tes aptitudes, tes compétences et  tout ce qui fait de toi une personne à part entière. Parce que, t’sais, ce n’est pas tes cuisses et tes hanches qui s’occupent de tes enfants jour après jour, c’est la maman aimante que tu es, ton temps et ta grande patience. Parce que ce n’est pas ton p’tit mou de ventre qui fait rire tes amis, c’est ton grand sens de l’humour et ta spontanéité. Parce que ce n’est pas ta peau ni cheveux qui accomplissent tes journées au travail, c’est ton professionnalisme, ta polyvalence et ton intelligence.

T’es tellement belle, c’est ça le pire. T’as un chum qui t’aime plus que tout, des enfants qui ne pourraient jamais se passer de toi pis plein d’amies extraordinaires. T’es appréciée au travail, ta famille t’aime pis j’suis certaine que y’a ben du monde qui t’envie. Fait que, s’il vous plaît, laisse dont pas tes quelques petits complexes t’empêcher de voir tout ce que tu es. Laisse dont pas ça te bloquer. Tu vaux autant que la mannequin sur le cover de ton magazine préféré pis que la belle fille que t’as croisée à l’épicerie l’autre soir en allant t’acheter un 2 litres de crème glacée au chocolat. Tu vaux autant que la instababe que tu follow pis qui te donne juste envie de te refaire faire les seins, le nez pis de te faire botoxer et épiler tout l’corps au laser. Tu ne vaux pas plus, tu ne vaux pas moins, tu vaux AUTANT.

T’es tellement plus qu’un physique. T’es tellement plus qu’un ventre, que des dents, que des seins, qu’une peau, que des cuisses. T’es tellement plus que du superficiel. T’as tellement plus à offrir.

Maintenant, fais l’exercice : pense à une personne que tu aimes, n’importe laquelle. Qu’aimes-tu d’elle? Pourquoi l’apprécies-tu autant? Je te laisse réfléchir… Je suis convaincue que ce n’est ni en raison de ses beaux cheveux, de sa peau parfaite ou de son ventre plat. Tu l’aimes pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle dégage, pour ce qu’elle représente. Tu l’aimes parce qu’elle a toujours été là pour toi, parce qu’elle trouve toujours les bons mots. T’aimes sans doute son sens de l’humour, son oreille toujours disponible, sa façon de profiter de la vie, son brin de folie. L’apparence physique n’a absolument rien à faire là-dedans, n’est-ce pas?

Donc, je t’en prie, je sais que ce n’est pas facile, mais chaque fois que tu te surprends à te critiquer par rapport à ton physique, pose-toi la question : « Ouin pis? »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre