Menu

Être mère d’un enfant allergique

Maman d’un enfant dont les allergies ont été diagnostiquées à l’âge de six mois, je commence tranquillement à prendre de l’expérience dans le monde des gens allergiques. Je pensais que ça arrivait seulement aux autres, les allergies. C’était avant qu’on se rende à l’urgence la deuxième fois que mon bébé goûtait à du yogourt. Il est finalement allergique aux produits laitiers et aux œufs.

On va se le dire, c’est lourd, les maudites allergies. Ça ajoute une énorme charge mentale à tout ce qui a trait à la nourriture. C’est facile – après quelques mois, on s’entend – de s’habituer pour ce qui est des repas à la maison. On a dû changer toutes nos sortes de pâtes alimentaires, prendre de la margarine végane et trouver des produits de remplacement, mais on est rendus des pros et on a nos produits chouchous à racheter chaque semaine.

C’est une autre paire de manches aussitôt qu’on veut sortir de la maison. Je n’ai pas encore osé aller au resto en famille et il a 13 mois. Je payerais cher pour pouvoir aller bruncher avec lui ou pour un p’tit souper tranquille sur une terrasse, mais c’est pratiquement impossible avec tous les risques de contamination croisée. Je préfère aussi apporter son repas lors des soupers chez de la famille, pour pouvoir manger la tête tranquille. Parce que des produits laitiers, il y en a partout. Pas juste dans la crème, le lait, le beurre et le fromage, mais aussi dans pratiquement tous les produits transformés comme les craquelins, toutes les pâtisseries, les pâtes alimentaires, en fait la liste ne finit jamais.

Je pense que ce qui est le plus difficile, c’est les gens qui ne prennent pas les allergies au sérieux. Non, je ne ferai pas goûter un bonbon à mon fils, même si tu insistes 28 fois, si je n’ai pas la liste des ingrédients. Il y a toujours des risques de traces et je ne mettrai pas la vie de mon enfant en danger – au sens propre, pas au figuré – pour te faire plaisir.

Certaines personnes pensent que les allergies se manifestent seulement par des symptômes comme un mal de ventre ou des plaques rouges. Cela peut être le cas, évidemment, mais ici, lors de ses expositions à l’allergène, mon fils s’est ramassé à l’urgence en crise d’hystérie level film d’horreur, en vomissant partout pendant des heures. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Je sais que j’ai parfois l’air d’une mère freak qui double-vérifie tout trois fois avant de lui donner un nouvel aliment, mais j’aime mieux ça que de devoir lui enfoncer une aiguille dans la cuisse et appeler l’ambulance.

Alors, les gens moins familiers avec les allergies alimentaires, n’hésitez pas à poser des questions, il me fait plaisir d’éduquer par rapport à ce sujet souvent méconnu (ou mal connu).

En espérant que la seule chose à laquelle mon fils sera allergique à 15 ans sera de faire le ménage de sa chambre…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre