Menu

Ces amitiés oubliées

Vous vous rappelez ces amis du secondaire à qui nous avions tout promis? Être là pour eux n’importe quand, rester amis pour toujours, ne jamais s’oublier. Malheureusement, peu de gens peuvent dire qu’ils ont respecté leurs engagements. Le temps a fini par faire son œuvre, petit à petit, un message vu laissé sans réponse, un « comment ça va? » répondu avec un simple « bien, toi? » comme si on avait perdu toute confiance en l’autre, un souper annulé à la dernière minute qui n’aura jamais finalement jamais lieu… Ces amis avec lesquels nous étions si proches ont fini, pour la plupart, par tracer leur propre chemin, qui s’avère finalement à être bien différent du tien.

On passe de s’écrire tous les jours, de comprendre le regard de l’autre si facilement, de grandir ensemble quotidiennement, à s’ignorer complètement, à ne plus faire de temps pour l’autre. Il est vrai qu’on a moins de temps, qu’on se fait d’autres amis et c’est normal, bien sûr, tout le monde change. Mais il ne faut pas oublier que cet ami, celui avec qui vous étiez si fusionnel, vous a vu évolué et mérite de conserver une place de choix dans votre vie. Ne dites pas que vous n’avez pas le temps d’entretenir votre relation : créez-en. Si vous avez connu ce genre d’amitié, prenez-en soin et chérissez-la. Même si vous vous voyez moins, appelez-vous. Prenez des nouvelles. Ce n’est pas parce que les corps sont loin que l’esprit doit l’être obligatoirement. Il est évident que la relation ne sera pas la même, mais pourquoi ne serait-elle pas différente d’une aussi belle façon? Je crois au fond qu’on a peur de bâtir une amitié sur de nouvelles bases par inquiétude et nostalgie de ne pas retrouver ce que nous avions auparavant. Au contraire, basons-nous sur notre vieille amitié pour faire évoluer la nouvelle, qui sera toute aussi géniale, quoique différente. Que vous vous soyez éloignés involontairement ou à cause d’une dispute qui semblait être la fin du monde à vos yeux, mettez toutes ces inquiétudes de côté et revenez à la base, à ce qui vous unissait et qui vous unit toujours en réalité.

Je ne vous dis pas de faire ça avec tous vos amis de l’époque, parce qu’ils n’en valent pas tous l’énergie, mais au moins avec celui où il y avait cette étincelle dans vos yeux qui scintillait chaque fois que le voyiez. Celui qui vous faisait sentir vous-mêmes, avec qui vous aviez des fous rires dans les moments qui s’y prêtaient le moins, la personne qui faisait en sorte que tous les autres jalousaient votre amitié. Celui à qui vous pensez en ce moment même. Même si cet ami a changé, dites-vous que vous aussi. En majorité, ce lien si fort qui était là l’est toujours, et cette évolution ne peut pas l’avoir fait disparaître. Il suffit de le chercher, de creuser pour pouvoir le retrouver et ensuite le changer lui aussi à son tour. Ça vaut la peine, vous verrez.

Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de