Menu

Temps des Fêtes : temps de réjouissances et temps de souffrances

La neige a commencé à recouvrir le sol, les chansons de Noël nous accompagnent partout où l’on va. C’est une période de magie, d’émerveillement, un moment de réjouissance et de rencontres familiales. C’est le cas pour les gens qui ont les sous pour payer des cadeaux ou pour ceux qui entretiennent des relations harmonieuses avec leur famille. Mais dans ce grand temps de l’année où tout le monde devrait être heureux, joyeux et festif, il existe pour plusieurs de grandes souffrances. Elles sont de différentes natures. Pour les uns cette période peut raviver des blessures, créer de l’isolement, créer de la détresse. Pour d’autres, elle constitue un fardeau important, un sentiment de ne pas pouvoir donner ce qu’on voudrait aux êtres aimés, une culpabilité de vivre difficilement cette période alors qu’on est censés être heureux.

S’imaginer que des gens peuvent avoir mal dans un moment socialement construit pour la joie, l’abondance et l’allégresse, ça peut être difficile. C’est pour cette raison que durant cette saison des Fêtes, soyons bienveillants envers les gens qui nous entourent. Soyons attentifs à la détresse des gens, à leur réalité qui peut être difficile. Soyons compréhensifs de ce qu’ils ressentent et essayons de résister à la pression sociale d’imposer aux gens des normes qui ne leur conviennent pas.

À travers les cadeaux, les rencontres familiales et la visite du Père Noël, il y a, autour de nous, des gens qui sont tristes et qui souffrent. À cause de l’argent, à cause de leur santé mentale, à cause de la pression qu’ils vivent, à cause de leur quotidien, à cause de leurs relations, à cause de la maladie, à cause de plein de choses. Nous n’avons pas à les juger, seulement à être là pour eux.

L’esprit du temps des Fêtes, ce n’est pas de vivre dans le déni face aux difficultés que peuvent vivre les gens, au contraire, c’est de dire et d’affirmer que nous sommes là pour les gens que l’on aime. C’est de faire un pas de plus pour comprendre l’autre, véritablement. C’est se rendre compte que nous sommes tous humains et que ce qui nous unit peut être plus fort que ce qui nous sépare.

C’est à nous d’être là et de faire le premier pas.

Si vous ou quelqu’un de votre entourage avez besoin d’aide ou d’écoute, contactez le Centre de prévention du suicide au 1 866 APPELLE (1 866 277-3553), 24h sur 24, 7 jours sur 7.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre