Menu

Nouvelle-Zélande : Découvrir l’immensité de l’île du Sud

Perchée haut dans les nuages, je décide de jeter un coup d’œil à travers le hublot. Le ciel est couvert. Impossible de voir le sol.

J’attends quelques minutes avant de coller mon visage de nouveau sur la petite fenêtre de l’avion, trop curieuse de voir les paysages se dévoiler sous mes yeux.

Et là, je vois tout. Les montagnes à perte de vue, les sommets enneigés, les sols tout de vert, les lacs d’un bleu photoshoppé. L’île du Sud de la Nouvelle-Zélande se présentait à moi comme un terrain de jeu où la nature se dévoilerait sous son meilleur jour.

Une heure plus tard, j’embarque dans une voiture, prête à découvrir la beauté de ce pays niché dans son coin du globe. Revue de quelques incontournables de cette île paradisiaque.

Taylor’s Mistake ou comment avoir le vertige 101

Le premier arrêt du roadtrip : Christchurch. Une jolie ville entourée de montagnes réservant de bien belles surprises.

On roule un peu n’importe où, avec pour seul but de se rendre haut, toujours plus haut dans les montagnes. On suit des sentiers sinueux extrêmement minces, longeant des précipices d’une hauteur me donnant des haut-le-cœur. Je manque de vomir à quelques reprises, merci à ma peur des hauteurs.

Mais au bout de ces sentiers, une vue. Une vue de carte postale (qui coûte cher). De l’eau turquoise. Un village niché au beau milieu d’une vallée.

On découvre le fameux Taylor’s Mistake.


Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Lac Tekapo ou la nature sous toutes ses couleurs

On prend le volant pour s’aventurer vers le sud de l’île. Les heures filent. Les paysages aussi, nous coupant le souffle au passage. Les montagnes, les champs, la nature nous aveugle de par sa beauté.

Et lorsqu’on pense avoir vu tout ce qu’il y a de plus beau de la Nouvelle-Zélande, le lac Tekapo se pointe le bout du nez. Devant nous, des kilomètres de turquoise, entourés de fleurs violacées aux allures royales.

On réussit à se frayer un chemin entre les nombreux touristes désireux d’alimenter leur Instagram feed pour capturer la beauté du calme sur le lac.


Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Mount Cook et ses vents

Le soleil est fort à Tekapo, on décide de changer de paysage un brin. Il ne suffit que de conduire deux heures pour arriver dans un monde complètement différent. Un monde où les glaciers sont omniprésents et les randonnées nichées ici et là autour du Mont Cook. Là-bas, les vents sont forts (jusqu’à me faire tomber), la bruine est douce, les chutes se font entendre dans les montagnes.


Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Roys Peak ou comment marcher croche pendant trois jours

Quelques heures de voiture plus tard, nous voilà partis pour Wanaka, célèbre pour son arbre solitaire planté au beau milieu du lac.

Et pour son Insta-famous Roy’s Peak. Ce sommet donnant une vue imprenable sur les lacs et montagnes de l’île du Sud.

Ce qu’Instagram ne dévoile pas, c’est l’ascension de 1500 mètres qui précède ledit sommet. Les 3h30 de montée à pique, les chèvres qui te disent bonjour en cours de route, le soleil plombant qui donne un coup de soleil.

Après beaucoup de marche – et beaucoup de sacres – nous arrivons enfin au sommet.

Marcher croche pendant trois jours en vaut la peine. En haut de ces 1500 mètres, on ne peut qu’admirer l’immensité de la nature. Savourer la beauté de notre planète, une seconde à la fois.


Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Queenstown, havre de paix

Pour clore le roadtrip en beauté, un arrêt s’impose à Queenstown, avec son ambiance tirée tout droit de Vancouver. Les magasins de sport se multiplient, l’air est bon et frais, les montagnes entourent la petite ville remplie de charme.

Et à une dizaine de minutes en voiture, situé au beau milieu de nulle part, le spa Onsen promet une expérience paradisiaque à ceux qui désirent s’offrir une brève escapade à l’abri de tous.

Verre de vin à la main, assise confortablement dans un bain chaud, j’admire encore une fois la vue. L’immensité. Dans toute sa splendeur.


Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Crédit photo : Geneviève Higgins-Desbiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre