Menu

Ton jour de l’An a été imparfait? C’est ben correct!

Le 31 décembre. Certain.es ont passé beaucoup de temps à préparer la soirée parfaite. Certain.es l’ont fait avec les amis, ou en famille. LE gros party dans un bar. Il fallait que ce soit une grosse soirée, non? Il fallait que ce soit exceptionnel, non? Il fallait que ça soit parfait, non? C’était tout de même le jour de l’An! Sais-tu quoi? Non. Non, et c’est bien correct comme ça.

Chaque année, tu te demandes à quel party tu iras. Celui de tes ami.e.s? Des ami.e.s de ta douce moitié? En famille? À payer des billets pour sortir? Parce que, dans notre imaginaire collectif, la soirée de la veille du jour de l’An se doit d’être parfaite, spéciale. Toi, qu’est-ce que tu avais vraiment envie de faire? On se met tellement de pression pour réussir cette soirée, pour trouver le meilleur endroit, le meilleur party… L’année dernière, as-tu eu du fun au moins? Et si c’est toi qui a reçu, bonjour le stress de rendre tout ça parfait! Et si, après le temps des fêtes, tout l’alcool et toutes les tourtières, t’avais envie d’aller te coucher à minuit, après le décompte? Ah, non! Impensable. Pas possible. Hérésie.

Même chose pour ton anniversaire. Tu veux tellement que la soirée soit idéale, que les ballons dorés, le restaurant fancy et le bar trop dispendieux se traduisent en des story Instagram incroyables… Sauf que je ne sais pas pour toi, mais moi, mes meilleurs soirées sont rarement celles où j’avais prévu avoir une grosse soirée. Qui s’amuse lorsqu’il y a la pression de rendre une soirée dans l’année épique et parfaite?

C’est possible que ce texte ne te parle pas. C’est possible que pour toi, ce soit juste normal de sortir et ne pas te poser de questions ou plutôt, ne pas te mettre cette pression. Bravo! Moi, ça n’a jamais été mon forte. Et pour les autres, comme moi, j’avais envie de vous le rappeler : la veille du jour de l’An, ton anniversaire… ça peut être le fun, ça peut être magique. Comme ça peut être un flop. Comme ça peut ne pas être parfait. Et c’est correct! C’est une soirée dans l’année.

Ce n’est pas parce que c’est la première de 2020 que, automatiquement, ta soirée du 31 influence le reste de ton année. Ce n’est pas une soirée qui dictera ce qui s’en vient dans ta vie. Si tu avais envie d’accueillir 2020 plus paisiblement, sans décompte super loud, t’avais le droit. Si c’était juste une petite soirée entre amis finalement, t’avais le droit. Si t’avais envie d’écouter le Bye Bye avec tes parents, t’avais le droit. Si t’avais envie d’aller te coucher à minuit, t’avais le droit. Ton année 2020 ne sera pas moins belle pour autant, c’est promis.

Puis si tu as fais le party, que tu t’es amusé.e, mais qu’il n’y a pas d’histoires légendaires qui viennent avec ta soirée, c’est correct. Si le décompte, tu l’as finalement fait dans la file, en attendant de rentrer au party de la SAT avec des inconnus, ça, ça fait quasiment une histoire légendaire, non ?

Ce que je veux te dire, je pense, c’est de penser à toi. À ce que tu as vraiment envie de faire. On a donné une signification spéciale à cette soirée, mais ça peut être juste une autre soirée. Ça s’peut que ce soit fou, qu’il y ait plein d’histoires à raconter, et ça s’peut que non. Peut-être qu’on devrait commencer la soirée sans attentes, comme tant d’autres soirées. Arrêter de se mettre la pression pour que ce soit LA soirée parfaite. C’est une soirée pour accueillir la nouvelle année, mais ça reste une soirée. Si elle n’est pas parfaite, c’est ben correct. Ça n’a rien à voir avec ton année à venir et, sais-tu quoi ? Tu n’as rien à prouver à personne. Tu n’as pas à rendre tout ça parfait. La vie ne l’est jamais, c’est pas différent pour le 31. Et puis, la vie a le tour de nous donner des accidents heureux. Ceux qui nous font rencontrer des gens formidables, ceux qui font les meilleurs souvenirs.

N’essaie pas d’avoir la perfection, ça ne vaut pas la peine de gâcher une soirée pour ça, parce que rien n’est parfait. Au prochain réveillon, à ta prochaine fête, fais ce dont tu as envie sans te soucier de la pression sociale, et n’oublie pas : tu choisis d’accueillir une nouvelle année comme tu veux. On ne peut jamais savoir comment tournera une soirée. Laisse-toi porter, laisse-toi emporter par le courant chaotique qu’est la vie et bonne année 2020. Je te souhaite qu’elle soit bonne et ce, peu importe comment elle aura commencé, parce que ce n’est pas important, promis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de