Menu

S’aimer avant d’aimer

J’ai dû me sortir d’une relation pour vraiment comprendre ce que c’était que de s’aimer soi-même. Parce que je m’étais perdue et que je n’étais plus bien avec moi-même. Je n’étais plus capable d’être bien avec l’autre et ainsi de lui retourner tout l’amour qu’il me portait. Je ne me sentais plus bien dans ma relation parce que personnellement, la vision que j’ai de l’amour, c’est que ça part du cœur et que c’est un don de soi. Si on ne se donne même pas d’amour propre, comment peut-on prétendre aimer quelqu’un et lui offrir son cœur en retour alors que l’on est même pas en mesure de s’en donner à soi-même?

Il est essentiel de s’aimer et d’être bien avec soi-même. On le sait tous, sauf qu’il y a parfois des moments dans la vie où malheureusement, on s’oublie. On se perd alors à travers le regard des autres, quelquefois même jusqu’à en perdre notre essence puis, on finit par se détruire à petit feu. On s’oublie et on oublie que s’aimer est une priorité. Parce qu’aimer quelqu’un alors qu’on ne s’aime pas, c’est comme aimer à demi-mesure parce qu’on n’est pas soi-même.

S’aimer soi-même, selon moi, c’est le fait de se sentir bien lorsqu’on est seul.e avec nos pensées, d’être confortable sans nécessairement devoir être entouré.e de gens ou stimulé.e par des activités, c’est être capable de passer du bon temps en sa propre compagnie. C’est accepter son corps tel qu’il est et se trouver beau.belle sans l’avis d’autrui. S’aimer soi-même, c’est être capable de se faire plaisir sans avoir besoin d’être deux. S’aimer entièrement, c’est accepter toutes ses parts d’ombre et de lumière et être en paix avec celles-ci. S’aimer soi-même, c’est se permettre de faire des erreurs et d’accepter de recommencer. C’est aussi d’utiliser des mots doux quand l’on se parle, car il faut être son.sa meilleur.e ami.e avant tout.

J’ai dû me fendre le cœur en deux pour apprendre à m’aimer pis à prendre soin de moi avant de pouvoir aimer quiconque. Il faut parfois se briser pour mieux se réparer. De cette manière, je sais désormais que je peux compter sur moi-même et que je suis bien avec la personne que je suis.

S’aimer soi-même demande beaucoup de courage parce qu’on se retrouve seul avec nos démons et tout ce qui nous gruge de l’intérieur, mais ce processus est nécessaire pour vivre une vie épanouie et un jour pouvoir partager son cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de