Menu

6 gestes écolo à poser dès maintenant

Avec le début de l’année, nous avons toujours tendance, malgré nous, à vouloir adopter de nouveaux comportements, dont ces fameuses « résolutions ». Toutefois, modifier ses habitudes peut parfois être difficile. C’est d’ailleurs ce qui, souvent, nous motive à ne rien faire. Et si, sans trop nous casser la tête, nous tentions d’adopter de petits gestes écolos qui font du bien?

Voici une liste de petits gestes à adopter au quotidien pour faciliter une transition vers l’écoresponsabilité et le bien-être.

1- Prendre soin de sa peau et de sa planète

Un peu d’eau florale (lotion tonique), d’huiles végétales (pour nourrir et hydrater), d’huiles essentielles (soins précis) et quelques cosmétiques locaux spécialisés suffisent pour combler notre routine beauté. Sans nécessairement se lancer dans la production de soins maison, viser la simplicité et la modération dans l’achat de cosmétiques diminuera les agressions de la peau dues aux composés chimiques et réduira la consommation d’emballages de plastique tout en valorisant les soins durables et le commerce local. La totale!

2- Plus de soins solides

Dans le même ordre d’idées, favoriser l’achat de cosmétiques solides est une excellente initiative. En plus d’être moins emballés et de contenir moins d’ingrédients qui sont nuisibles à la peau et à l’eau dans laquelle ils s’écouleront, ces cosmétiques solides restent moins coûteux tout en ayant une durée de vie plus longue. Que ce soit le savon, le shampoing, l’après-shampoing, la crème hydratante, le déodorant ou le dentifrice, il est facile aujourd’hui de trouver ces produits et d’en intégrer quelques-uns à notre style de vie.

écolo soins visage

3- Des menstruations écologiques

Les protections périodiques traditionnelles, c’est-à-dire les serviettes hygiéniques et les tampons jetables, prennent une place importante dans la production de déchets, étant de surcroît utilisées très régulièrement. Ainsi, plusieurs autres options s’inscrivent dans un mode de vie écologique en plus d’être plus économiques puisque réutilisables. Il existe donc la coupe menstruelle, qui connaît un essor important, la culotte menstruelle, les tampons et les serviettes lavables. La transition est essentielle et diffère pour chaque personne. Personnellement, je suis passée des serviettes jetables aux serviettes lavables, puis des tampons ordinaires à la coupe menstruelle. Bien que ces options soient bien intégrées dans mon mode de vie, je conserve toujours des tampons et des serviettes jetables, juste au cas!

4- La garde-robe conscientisée

Le fast fashion, adopté pour ses bas prix, ses rabais et une innovation constante de la mode, est un véritable fléau pour l’environnement. Bien que ce mode de consommation soit prisé par notre société, il contribue à la pollution environnementale à cause de sa quantité astronomique d’eau utilisée lors du processus de transformation, des multiples transports de marchandises et des ajouts polluants lors de la fabrication. Pourtant, il est aussi possible d’être un.e consommateur.trice responsable sans pour autant se culpabiliser d’acheter une nouvelle paire de jeans. Il faut simplement se poser quelques questions pour éviter de tomber dans le piège de la surconsommation : à quel besoin ce vêtement répond-il? En ai-je besoin maintenant? Ai-je déjà un morceau semblable? Quelle est l’origine du vêtement (pays de fabrication, matière, etc.)? Pour les friands de la mode, il existe aujourd’hui plusieurs friperies et boutiques qui promeuvent la fabrication éthique et écologique. Le rêve!

5- De petits gestes

Arrêter la consommation de pailles en plastique, apporter sa tasse dans les cafés, utiliser une bouteille d’eau réutilisable, ne pas oublier ses sacs en allant à l’épicerie, jeter ses mégots dans les poubelles prévues, refuser les ustensiles de plastique, acheter de grandes quantités de savon, par exemple, et les transvider dans de plus petits contenants à la maison, utiliser un oriculi (cure-oreille écologique en bois) à la place d’un coton-tige, marcher ou prendre les transports en commun, acheter local pour éviter les longs transports de marchandises, etc. Les effets positifs de ces gestes restent modestes, mais ces derniers peuvent néanmoins faire une différence s’ils sont réalisés par un grand nombre de personnes. Imagine alors si tout le monde diminuait massivement l’achat de produits comestibles industriels (chips, barres tendres, sauces, etc.). L’impact positif serait évidemment énorme, pour l’environnement bien sûr, mais aussi pour la santé de la population. Allez, pas game de cuisiner ta propre pizza!

6- Sans culpabilité

Je suis déjà restée 45 minutes dans l’allée des fruits et légumes à l’épicerie parce que je ne voulais pas me tromper; il fallait que je prenne le choix le plus écologique, le plus éthique, le plus santé. Ridicule, n’est-ce pas? Et pourtant, je suis sûre de ne pas être la seule! Fais ton possible, mais achète cette paire de jeans qui te va tellement bien ou ce gel douche à l’odeur délicieuse de pain d’épice, commande donc ce repas indien pour emporter et dévore tes Doritos Nacho épicé. J’adopte les actions écologiques qui me conviennent parce que je crois que nos gestes, aussi petits soient-ils, ont un impact et je suis pour une planète plus verte. Mais de grâce, ne prenons pas les responsabilités des plus grands sur nos épaules. Pour la nouvelle année, déculpabilisons.

Source consultée : Extrait de l’émission de consommation La Quotidienne

Source pour les photos : Reshot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre