Menu

8 lois non-écrites des sites de revente

Lorsque vient le temps de faire du ménage ou de se départir d’objets que nous ne voulons plus, il est de plus en plus fréquent de penser à vendre ses articles sur des sites de revente tels que Kijiji, Market Place, Les Pacs etc. Même chose lorsque vient le temps de magasiner des objets pour sa nouvelle maison, des articles de sport ou de cuisine. Dans une optique d’économie d’argent, de récupération et de développement durable, vendre ou acquérir des objets via ces sites de revente demeure une bonne option.

En étant moi-même une adepte, j’ai fait différents constats qui, je le crois, nécessitent d’être nommés :

#1. Un « bonjour » est toujours de mise. Ça te semble être la base? Pas pour certaines personnes on dirait.

#2. Avant de demander les dimensions d’un article, prière de bien lire la description.  Idem pour les vendeurs : si tu veux éviter de te faire poser des questions évidentes, c’est toujours une bonne idée d’inscrire le plus d’informations pertinentes possible.

#3. Si tu changes d’idée pour l’achat d’un article, il n’y a rien de mal à le dire. C’est dommage de perdre une vente, c’est sûr, mais c’est encore plus plate de se faire ghoster.

#4. Quand c’est possible, tentez de donner rendez-vous à l’acheteur ou au vendeur dans un endroit public.

#5. Si vous êtes le vendeur, attendez-vous à ce que l’acheteur veuille négocier. Si votre prix affiché est ferme, écrivez-le. Si vous ne voulez pas vraiment négocier, affichez un montant quelque peu supérieur à celui que vous souhaitez réellement obtenir, question de vous donner une petite marge de manœuvre.

#6. Des sous-vêtements utilisés, ça ne se revend pas. Propres ou pas, ce n’est tout simplement pas une bonne idée.

#7. Avant de mettre un prix à l’article que vous souhaitez vendre, faites quelques recherches. Votre vieille table de cuisine endommagée achetée au IKEA il y a 10 ans ne peut pas être revendue le même prix que vous l’avez payée. Il faut oublier le projet.

#8. Les 1001 publications de compagnies comme Herbalife, Mary Kay, It Works, Beachbody, c’est non. Sachez que si quelqu’un est vraiment intéressé à vos produits, il va savoir où vous trouver. Pas besoin de réafficher votre annonce une dizaine de fois.

Une fois ces petits conseils mis en application, vous êtes fin prêt à revendre le bol à punch que votre beau-frère vous a offert à Noël, ou les vêtements de votre petit dernier. De quoi commencer à tenir votre résolution de faire des économies en 2020.

Source

One thought on “8 lois non-écrites des sites de revente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre