Menu

Je m’aime, mais…

La définition la plus proche du mot « mais » est une opposition, une précision, une correction par rapport à ce qui a été énoncé.

Combien de fois as-tu dit que tu t’aimais en y rajoutant un « mais » ? Pourquoi ressens-tu le besoin de préciser ou de faire une opposition à ces deux petits mots : je m’aime ?

« Je me trouve belle, mais je suis trop ronde, je me trouve belle, mais je suis trop mince, je me trouve belle même si j’ai un gros nez, des gros seins, même si je suis petite ». Au fond, tu ne t’aimes pas ou du moins pas comme il le faut. Le jour où tu comprendras que tes défauts, tes qualités, ton caractère, définissent la personne que tu es, tu sauras comme tu es belle autant à l’extérieur qu’à l’intérieur et que tu te dois de t’aimer.

Je ne joue pas la fille qui prône la diversité sans le faire vraiment. J’ai déjà ajouté des « mais » à chacune de mes phrases jusqu’à ce que j’aie le déclic. J’ai eu le déclic quand une amie qui fut importante à un certain moment de ma vie m’a dit que si je me voyais avec ses yeux, je comprendrais à quel point ce que je dégage, c’est beau. J’ai analysé et j’ai compris. Mon humour, mon rire contagieux, mon don pour manquer de tact dans les situations délicates, mes yeux qui brillent quand je parle avec passion de ce que j’aime et plus encore. Oui je suis plus ronde que la moyenne, oui je n’ai pas de belles dents droites avec un beau sourire, je fais de l’acné pis de l’anxiété en plus d’être impulsive. J’ai réussi à améliorer ce que j’aimais moins de moi sans pour autant l’effacer, car ça fait partie de la personne que je suis, ça me définit et je ne voudrais pas être quelqu’un d’autre.

Mon impulsivité m’a apporté aux bons endroits et aux bons moments. Si tu demandes à quelqu’un de me décrire, il te dira que je suis toujours souriante, car ma dentition imparfaite ne m’empêchera jamais d’offrir mon plus beau sourire. Pis je vais t’avouer qu’aller chez l’esthéticienne pour mon acné m’oblige à relaxer et j’apprécie ces moments-là. Je ne te dis pas que je n’ai pas de rechute, je les nomme mes défauts parfois par réflexe parce que ce n’est pas inné pour moi de ne pas le faire et que certains jours sont plus difficiles que d’autres. C’est un travail constant, mais au final, j’en retire du positif.

C’est certain qu’il y aura toujours quelque chose qu’on voudra modifier sur notre physique, dans notre tête ou bien dans notre vie, mais il ne faut pas oublier que la perfection n’existe pas. Bin oui, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer ce que tu portes, ce que tu manges, ce que tu aimes…Par contre, l’important c’est toi et ce en quoi tu crois. Fais-le pour toi et le reste suivra pis sans t’en rendre compte, tu prouveras à tous ceux qui critiquent qu’ils ont tort.

Et si cette fois tu t’aimais sans mais ?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre