Menu

Tu m’as vendu un rêve

C’était probablement la seule chose que tu pouvais m’offrir.

C’est là qu’apprendre à connaître quelqu’un prend tout son sens. J’étais, si je peux dire, une grande rêveuse qui a cru en ce rêve… Oui, oui! Le rêve qu’on aurait une maison et des enfants. Pauvre moi qui ai cru qu’il y aurait un « nous ». En fait, ce « nous » existait uniquement dans ma tête. C’est ce qui me permettait de continuer de dormir, même de ronfler paisiblement.

Ce rêve-là disparaît aussi vite qu’il a été projeté. Tu as beau y croire, mais y croire, c’est pas mal la seule chose qu’il te reste.

Et un jour, quand t’es sur le bord de ne plus y croire, c’est à ce moment-là qu’il te sort son talent de violoniste pour que tu te rendormes, car il sait que ça continuera de te faire rêver. Quand il te joue du violon, ça ressemble à une douce mélodie réconfortante, à une impression de légèreté dans ton cœur qui te permet, en fait qui lui permet, de continuer à te briser une fois de plus avec ses paroles aussi vides que de l’air. En réalité, il connaît simplement ses accords par cœur, rien à voir avec toi.

Mais, cette seconde fois-là, fille, je te le dis, prends-lui son violon et coupe toutes ses cordes… car ce ne sera jamais rien de bon pour toi.

Au fond de cette histoire-là, c’est les nachos que t’aimes tant manger sur une terrasse en été avec un Bloody Ceasar qui te rendaient heureuse et non la personne qui te paraissait irremplaçable assise devant toi.

Je te souhaite de rencontrer la personne X qui te fera réaliser que c’est bien mieux de vivre ta vie que de faire semblant de la vivre avec la personne Y qui ne valait pas plus qu’un petit rêve du lundi soir. Parce qu’il faut arrêter de vivre dans le déni et dire au revoir au pourri.

Chéri, simplement te dire que, cette fois, il sera impossible de me vendre un rêve, je me suis enfin réveillée.

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre